Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Climat : les exportations africaines vers l’UE pourrait baisser de 30 à 35%

Climat : les exportations africaines vers l’UE pourrait baisser de 30 à 35%

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Un rapport publié le 14 février par la commission présidentielle sur le climat en Afrique du Sud a révélé que le mécanisme européen d’ajustement carbone aux frontières (MACF) pourrait engendrer une baisse comprise entre 30 et 35% des exportations africaines vers l’Union européenne (UE).

Souvent appelé “taxe carbone européenne”, ce mécanisme, qui doit s’appliquer progressivement à partir du 1er octobre 2023, est mis en place, permettre à l’UE d’étendre ses normes environnementales aux entreprises exportant sur son territoire. Il est en effet l’une des pièces maîtresses du renforcement de l’arsenal juridique européen pour atteindre l’objectif d’une diminution de 55% des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2035.

Proposé par la Commission européenne, il a été conçu pour compléter le système d’échange de quotas d’émission (SEQE), qui s’applique depuis 2005 à l’ensemble des pays membres de l’UE ainsi qu’à l’Islande, au Liechtenstein et à la Norvège.

Les 11.000 entreprises soumises au SEQE sont d’ailleurs obligées d’acquérir un nombre de quotas d’émission de GES correspondant à la quantité réelle de leurs rejets des CO2 ou de gaz équivalents pour décarboner leur processus de production.

Les secteurs du ciment, d’acier, du fer, d’aluminium, d’engrais, d’électricité et d’hydrogène sont les premiers concernés dans la première étape. Dans son rapport, la Commission présidentielle sur le climat sud-africaine estime que les exportations africaines des secteurs précités devraient s’établir à 3,9 milliards d’euros (4,1 milliards de dollars) en 2030.

Sans ce mécanisme, ces exportations auraient pu atteindre 5,6 milliards d’euros (5,9 milliards de dollars) en 2030 si l’UE avait maintenu son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre à 40%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir, s'adresse aux médias à Niamey le 21 février 2021 © AFP

Niger : Mohamed Bazoum élu président

Ce mardi 23 février, la Commission électorale nationale indépendante (Céni…

Les deux candidats : Mohamed Bazoum et son opposant Mahamane Ousmane © AFP

Présidentielle au Niger : l’opposition dénonce un hold-up électoral

Ce mardi 23 février au Niger, l’opposition a dénoncé «un hold-up» électora…

Algérie : le mouvement du Hirak persiste

Algérie : le gouvernement peine à mettre fin au Hirak

Le régime algérien est encore confronté à des troubles civils croissa…

Le président algérien Abdelmajid Tebboune

Algérie : dissolution de l’Assemblée nationale

Dimanche 21 février, à la veille du deuxième anniversaire du Hirak, le pré…

Algérie : Abdelmadjid Tebboune dissout le Parlement

Algérie : Abdelmadjid Tebboune dissout le Parlement

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a dissous, jeudi, le Par…

Plaque consulat

La Zambie dément la fermeture de ses représentations au Maroc

Contrairement à ce qu'a rapportée récemment la presse algérienne, le minis…