Temps de lecture : 2 minutes

CEMAC : la BEAC relève son taux directeur pour contenir l’inflation

Temps de lecture : 2 minutes

Temps de lecture : 2 minutes

Pour faire face à l’inflation galopante qui sévit dans le monde, la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a une nouvelle fois relevé ses taux directeurs. Cette révision concerne ainsi les six pays de la CEMAC, à savoir le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale et le Tchad. Le taux d’intérêt des appels d’offres, proposé aux banques pour les opérations de refinancement bancaire pour faciliter la gestion de leurs liquidités, est passé de 4 à 4,50%.

Concernant l’intérêt que les banques commerciales paient lorsqu’elles empruntent des liquidités à la BEAC, notamment le taux de facilité de prêt marginal, il a été porté de 5,75 à 6,25%. Cette augmentation intervient en raisin de «l’évolution récente de la situation économique, ainsi que de l’actualisation des perspectives macroéconomiques, tant sur le plan national que sous-régional», indique le communiqué de presse de l’institution.

En effet, la BEAC table sur un taux de croissance du PIB réel de 3,2% en 2022, contre 1,5% en 2021, ainsi que sur la projection du taux d’inflation à 4,2% en moyenne annuelle en septembre 2022, avant de passer à 5,2% en décembre 2022 et d’atteindre un pic de 5,7% en mars 2023.

L’objectif de la BEAC est de faire pression à la baisse sur l’inflation, malgré l’augmentation des prix du pétrole, des produits alimentaires et autres qui perturbe l’équilibre offre-demande. Notons que cette décision, qui vise à anticiper les tensions inflationnistes, a été prise à l’issue de la troisième session ordinaire du Comité de politique monétaire de l’institution sous-régionale qui s’est tenue le 26 septembre 2022 à Yaoundé, au Cameroun.

 

Recommandé pour vous


Macky Sall Dakar 2

Au secours, David Ricardo

Les dirigeants africains viennent de se réunir à Dakar pour un nième sommet…

Sommet Dakar 2 : l'Afrique obtient 30 milliards de dollars pour sa souveraineté alimentaire

Sommet Dakar 2 : l’Afrique obtient 30 milliards de dollars pour sa souveraineté alimentaire

Les travaux du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire, tenus à Diam…

Burkina Faso : des manifestations pour la "souveraineté" à Ouagadougou

Burkina Faso : des manifestations pour la « souveraineté » à Ouagadougou

Pour témoigner leur soutien aux autorités de la transition, des milliers de…

E-commerce : en 2025, les revenus de ce secteur vont exploser en Afrique

E-commerce : en 2025, les revenus de ce secteur vont exploser en Afrique

Les revenus du commerce électronique en Afrique dépasseront 46 milliards de…

Fondation Mo Ibrahim : la situation de l’Afrique en 2021 est pire qu’en 2012

Fondation Mo Ibrahim : la situation de l’Afrique en 2021 est pire qu’en 2012

La Fondation Mo Ibrahim a publié son Indice Ibrahim de la gouvernance en Af…

Le Burkina Faso exige le départ de l'armée française

Le Burkina Faso exige le départ de l’armée française

Entre la France et le Burkina Faso, le divorce est consommé. Ouagadougou ex…