Aller au contenu principal

L’Irak devrait être un pays fabuleusement riche. Il flotte sur le pétrole et possède un énorme potentiel agricole. Mais 16 ans après la chute de Saddam Hussein et deux ans après la défaite de l’État Islamique (EI), son économie est au plus bas, le taux de chômage reste élevé, le pays est en proie à des coupures quotidiennes de courant et l’eau dans certaines villes comme Basra est imbuvable.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Adil Abdel Mahdi