Aller au contenu principal

Libye : vers un nouveau gouvernement, 10 ans après le renversement de Kadhafi

Par Nora Jaafar, Publié le 10/02/2021 à 16:28, mis à jour le 10/02/2021 à 16:46          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Libye : vers un nouveau gouvernement, 10 ans après le renversement de Kadhafi

À l’approche du 10e anniversaire du soulèvement libyen qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi, les Libyens estiment que le pays déchiré par la guerre depuis 2011 a une réelle chance de restaurer sa stabilité politique, en particulier après la création récente d’un nouveau pouvoir exécutif. Cette autorité organisera des élections générales en décembre 2021, comme convenu lors du Forum de dialogue politique libyen (FDPL). D’ailleurs, pas plus tard que ce mardi 9 février, la nouvelle "troïka" de l’autorité exécutive du pays a tenu sa première réunion virtuelle pour discuter de la formation d’un nouveau gouvernement.

Le chef du nouveau Conseil présidentiel, Mohammed al-Menfi, a présidé cette rencontre à laquelle ont participé ses deux adjoints, Abdullah al-Lafi et Moussa al-Koni, et le Premier ministre désigné, Abdul Hamid Dbeibeh. Ils ont discuté des efforts à déployer pour former un nouveau gouvernement dans les délais impartis, avant de présenter un programme ministériel et de soumettre la liste des candidats à un vote au Parlement. Ils ont aussi souligné la nécessité d’impliquer les membres du Parlement et du FDPL dans ces consultations.

De plus, la commission constitutionnelle libyenne a repris ses pourparlers dans la station balnéaire égyptienne d’Hurghada. Des représentants du Parlement et du Haut Conseil d’État assistent à ce round de négociations de trois jours, parrainés par l’Organisation des Nations unies (ONU). Jan Kubis, le nouvel envoyé de l’ONU et chef de la Mission de soutien onusienne en Libye (UNSMIL), a tenu à préciser l’importance de la réunion d’Hurghada, exprimant sa gratitude au gouvernement égyptien pour son soutien aux solutions politiques et pour avoir accueilli ces pourparlers constitutionnels.

Par ailleurs, malgré les récents progrès réalisés en Libye, les efforts visant à restaurer la stabilité du pays restent confrontés à des défis et des difficultés majeurs. Certains experts avancent dans ce sens le sort des groupes armés dans le pays, et l’urgence de leur démantèlement. De même, la problématique de l’unification de l’armée nationale du pays qui à ce jour est loin d’être résolu. Affaire à suivre...

Niger : 19 soldats tués dans une embuscade

19 soldats ont été tués samedi lors d’une embuscade dans le sud-ouest du Niger, a déclaré ce dimanche le ministère de la Défense du pays, qui a attribué l’attaque à des «groupes terroristes armés». Le...

Tunisie : la presse de l’ère post-Ben Ali

Aujourd’hui la Tunisie souffre d’un chaos politique et économique sans précédent. Depuis le Printemps arabe, il y a dix ans, la presse du pays a accompagné ses évolutions et ses développements. Toutef...

Commerce extérieur : un rebond et un tournant avec la Zlecaf

À la sortie d’une année 2019 perturbée par les tensions commerciales et le ralentissement économiqu...

Tunisie : le PDG de la chaîne nationale démis de ses fonctions

Trois jours après avoir gelé les travaux du Parlement et limogé le chef du gouvernement Hichem Mechichi, le président tunisien Kaïs Saïed a exprimé son attachement aux libertés publiques. Lire au...

Tunisie : la démocratie menacée

Face à une situation politico-économique incertaine et à une crise sanitaire sans précédent, la Tun...

Côte d’Ivoire : retrouvailles de Gbagbo et Ouattara

Ce mardi 27 juillet à Abidjan, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a reçu son prédécesseur Laurent Gbagbo au palais présidentiel. Ce rendez-vous symbolique est censé incarner leur réconciliat...