Aller au contenu principal

La presse arabophone du 28 janvier 2021

Rush sur les marchés publics à la Chambre des conseillers | Le scandale des "formations fictives" secoue Amekraz | Mounib brandit la carte du "public du Raja" | Tanger-Tétouan-Al Hoceima : le cannabis divise les politiciens | Attraction des compétences : compétition féroce à l'international | Amzazi se prépare à la suppression de "directions fictives"

Par Iliasse E., Publié le 27/01/2021 à 23:33, mis à jour le 28/01/2021 à 08:25
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
presse arabophone

ASSABAH : Rush sur les marchés publics à la Chambre des conseillers. Le Bureau de la Chambre des Conseillers se serait trouvé récemment un appétit vorace pour les marchés publics. Les sources du journal rapportent que le Bureau a haussé le rythme de ses dépenses durant les deux derniers mois «de manière sans précédent». Plusieurs deals ont été conclus, et des dizaines de nouveaux employés ont été engagés dans le temps additionnel du mandat législatif, ce qui laisse penser que les membres du Bureau «ne veulent même pas laisser de miettes» à leurs successeurs.

Le scandale des "formations fictives" secoue Amekraz. Une altercation verbale a opposé, mardi à la Chambre des Conseillers, des députés du Parti authenticité et modernité (PAM) au ministre de l'Emploi, Mohamed Amekraz. Les élus reprochent à l'entourage du ministre (dont un de ses conseillers) d'effectuer des manipulations dans les noms des bénéficiaires de sessions de formation professionnelle, contre des millions de dirhams sous la table. Selon les députés, des sociétés gonflent les chiffres du nombre de bénéficiaires pour pouvoir soutirer plus d'aides financières de l'État dans ce volet. Amekraz a tout nié en bloc en invitant les conseillers à prendre contact avec le Ministère public…

 

AL-AKHBAR : Mounib brandit la carte du "public du Raja". Après que son mandat à la tête du Parti socialiste unifié (PSU) soit arrivé au terme de sa durée réglementaire, Nabila Mounib brandit la carte du… Raja de Casablanca, et ce pour continuer à exercer en tant que SG du parti jusqu'aux prochaines législatives ! Mounib aurait révélé aux membres du Bureau politique du PSU qu'elle est garantie de pourvoir un siège au Parlement, car le public du Raja lui a promis de voter pour elle lors d'une récente rencontre tenue à distance…

 

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : le cannabis divise les politiciens. Dans le nord du Maroc et comme à l'approche de chaque échéance électorale, la question de la réglementation de la culture du cannabis se transforme en objet de propagande électorale. Le partenariat annoncé par la présidente de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fatima El Hassani (PAM), avec l'Université Mohammed V de Rabat pour la réalisation d'une étude autour de l'exploitation des propriétés du cannabis en matière thérapeutique et pharmacologique, a créé une grande polémique au sein des partis actifs dans la région et qui comptaient s'en attirer les électeurs.

 

AL-AHDATH : Attraction des compétences : compétition féroce à l'international. La ministre déléguée en charge des Marocains résident à l'étranger (MRE), Nezha El Ouafi, a qualifié le bilan gouvernemental en matière d'attractions des compétences de la diaspora de "très honorable". Lors de la dernière séance des questions orales à la Chambre des Conseillers, El Ouafi a annoncé que 4.500 MRE hautement qualifiés ont été mobilisés, et que le gouvernement espère porter ce chiffre à 10.000 à l'horizon 2030. Elle indique néanmoins que le contexte international connaît une compétition féroce entre les nations pour l'attraction des compétences.

 

Amzazi se prépare à la suppression de "directions fictives". Au ministère de l'Éducation nationale, l'administration centrale vit dans l'attentisme après la circulation d'informations stipulant l'adoption prochaine d'un nouvel organigramme. Ce dernier sera érigé après la réception de rapports sur l'activité de toutes les directions actuelles. Le ministre, Said Amzazi, devrait tenir cette promesse formulée il y a deux ans à la mise en lumière de nombreux dysfonctionnement, dont la création par des "aigles" du ministère de directions sans le moindre support réglementaire.

 

CESE : les lacunes de la stratégie de mobilité durable du Maroc

Dans une note publiée le 21 septembre, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a abordé les différents problèmes que connait le Maroc en termes de mobilité durable. En raison d’un manq...

Covid-19 : le Maroc s'approche de son objectif d’immunité collective

Autorisée au début de ce mois par le Comité scientifique et technique de vaccination, l’administrat...

La méritocratie scolaire existe-t-elle dans la société moderne ?

La méritocratie renvoie au principe qu’une société juste est une société qui octroie à chacun la place qu’il mérite. Cette place est octroyée en fonction des efforts et des talents, plutôt qu’une plac...

Affaire Khadija : le verdict est tombé

Plus de trois ans après les faits, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu son verdict contre les accusés dans "l’affaire Khadija". La sentence prononcée mardi 21 septembr...

Mort de Abdelouahab Belfqih : une enquête a été ouverte par le tribunal de Guelmim

Le procureur du Roi près la Cour d’appel de Guelmim a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la mort d’Abdelouahab Belfqih, ex-membre du Parti authenticité et modernité (PAM). L’homme politique a été r...

Cellule terroriste à Errachidia : quatre nouvelles arrestations

En coordination étroite avec les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveil...