OO (1)

Temps de lecture : 2 minutes


Les ménages marocains pas très confiants

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Société , En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Le Haut-commissariat au Plan (HCP) vient de publier sa note d’information relative aux résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages au titre du 4e trimestre de 2020. Il en ressort que les ménages ne sont toujours pas confiants. Ainsi, l’indice de confiance des ménages (ICM) s’est établi à 61,2 points au lieu de 60,6 points le trimestre précédent et contre 77,8 points le même trimestre en 2019.



Dans le détail, 59,8% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 27% un maintien au même niveau et 13,2% une amélioration. Au cours des 12 prochains mois, 41,7% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 34% à un maintien au même niveau et 24,3% à une amélioration.



Les perspectives ne sont pas bonnes quant au marché du travail. 85% contre 6,7% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.



Aussi, 73,1% contre 11,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. 61,9% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 33,6% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,5% affirment épargner une partie de leur revenu. 17,1% contre 82,9% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois. 



Seul point positif, l’opinion des ménages sur l’évolution de la qualité des services de santé s’est améliorée durant l’année écoulée par rapport à 2019. En 2020, 60,2% des ménages perçoivent une dégradation de la qualité des services de santé contre 11,4 % qui perçoivent son amélioration. Ces proportions étaient de 68,3% et 6,9% respectivement en 2019.



Recommandé pour vous

Covid-19 : le Maroc autorise le vaccin inhalable chinois

Temps de lecture : 1 minute Le Maroc a autorisé l’utilisation du Convidecia Air, un nouveau vaccin contre la Covid-19. Il s’agit d’un vaccin à adénovirus inhalable, fabriqué…

Stress hydrique : déficit pluviométrique de 47% en 2022

Temps de lecture : 2 minutes En dépit de la baisse exceptionnelle des réserves d’eau, le Maroc arrive, tant bien que mal, à satisfaire ses besoins en eau potable. C’est en tout ca…