Aller au contenu principal

Représentation US au Sahara : le processus est lancé

David Schenker, secrétaire d’État américain adjoint pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord s’est rendu le week-end dernier dans les provinces du Sud. L’agenda du responsable américain l’a mené à Laâyoune où il a lancé un programme d’éducation par le sport puis à Dakhla pour effectuer une visite des locaux du futur consulat américain. Tour d’horizon des faits marquants de la récente visite américaine au Maroc.

Par Mohamed L., Publié le 12/01/2021, mis à jour le 12/01/2021          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
David Schenker reçu par Nasser Bourita à Dakhla © DR

Les visites de responsables américains au Maroc se multiplient depuis quelques années. Après Mike Pompeo en décembre 2019 et Jared Kushner en décembre 2020, c’est au tour de David Schenker, secrétaire d’État adjoint pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord de fouler le sol marocain. Le responsable américain était en visite ce week-end dans les provinces du Sud.

Accompagné d’une délégation américaine de haut niveau, Schenker est arrivé samedi à Laâyoune où il a été reçu par Abdeslam Bekrate, wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra. Le responsable américain en a profité pour effectuer une tournée dans la ville de Laâyoune et visiter le quartier des consulats avant d’assister au lancement d’un programme d’éducation par le sport dans la ville.

Un 22e centre de Tibu Maroc (une organisation qui lutte pour l’insertion des jeunes à travers le sport) a été inauguré samedi en partenariat avec l’ambassade des États-Unis au Maroc au profit de 200 jeunes enfants marocains et réfugiés âgés entre 12 et 16 ans qui pourront profiter de cette initiative.

Lire aussi : En visite à Alger, David Schenker réaffirme la marocanité du Sahara

Le lendemain, David Schenker s’est rendu dans la perle du sud, Dakhla. Accompagné de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, le responsable américain a effectué une visite guidée des locaux du futur consulat des États-Unis. Lors d’un point de presse, David Schenker a rendu hommage au roi Mohammed VI soulignant que les développements récents qu’ont connus les relations entre les deux pays «ont été rendus possibles grâce au leadership de S.M. le Roi Mohammed VI dans la promotion d’un agenda de réforme audacieuse et de grande envergure au cours des deux dernières décennies».

 

Un avancement économique constaté

La valeur du commerce bilatéral entre le Maroc et les États-Unis a été multipliée par 5 depuis l’accord de libre-échange signé entre les deux pays en 2006. Le responsable américain ne manque pas d’ambitions par rapport au futur glorieux qui attend les deux pays. «Nos meilleures années sont devant nous», précise-t-il.

L'un des moments marquants de la visite de Schenker au Maroc a également été l’inauguration de la plateforme «Dakhlaconnect.com». Financée par le gouvernement américain, cette plateforme a pour mission d’établir un contact entre les investisseurs, les clients, les fournisseurs et les entreprises de la région. L’objectif principal étant la promotion de l’investissement dans la région Dakhla-Oued Eddahab.

Lire aussi : Reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara et relations avec Israël : des réactions mitigées

La ville de Dakhla regorge d’opportunités notamment sur les plans touristique et maritime. Le portail DakhlaConncect.com sera donc primordial pour tout businessman souhaitant investir dans la région. Une mise à jour périodique des données sectorielles ou macroéconomiques sera effectuée pour tenir au courant les parties prenantes de toutes les nouveautés et informations nécessaires.

 

Vers la promotion de la coopération touristique maroco-israélienne

La nouvelle orientation prise dans les relations entre le Maroc et les USA s'inscrit en ligne droite de la Déclaration tripartite signée en décembre par le Royaume du Maroc, les États-Unis d’Amérique et l’État d’Israël. Dans le cadre de la promotion du partenariat maroco-israélien, Orit Farkash Hacohen, ministre israélienne du Tourisme a invité son homologue marocaine Nadia Fettah Alaoui à se rendre à Tel-Aviv pour discuter des différentes opportunités de collaboration dans le secteur touristique. Le Maroc aspire à atteindre dans un premier temps la barre des 200.000 touristes israéliens en 2021 (contre 50.000 seulement actuellement). Un chiffre qui reste tout de même en deçà de la moyenne des arrivées israéliennes en Turquie et en Égypte (plus de 400.000 par an).

L’objectif du ministère du Tourisme et de l’Office national marocain de tourisme (ONMT) est aujourd’hui d’intégrer le royaume dans le «programme voyages» des Israéliens. Ces derniers sont des adeptes de voyages, les chiffres le prouvent. Un taux de croissance annuel de 13% a été enregistré lors de ces 15 dernières années. En termes de dépenses, les Israéliens ont dépensé près de 10 millions de dollars lors de leurs déplacements touristiques en 2019 (9,765 M$). Des dépenses tournées généralement vers la Thaïlande, l’Italie, la Turquie, les États-Unis et l’Égypte. Le Maroc a donc une belle opportunité pour se positionner dans cette structure, il faudra la saisir.

Les "contractuels" suspendent leur grève

Des milliers d'enseignants marocains dits "contractuels" ont repris le travail ce lundi, mettant pr...

Tindouf : Nouvelles Tensions

Ce samedi 13 avril, des affrontements ont éclaté en soirée au sein des camps de Tindouf, entre les éléments de deux fractions de la tribu Rguibat, suite à un litige concernant un lot de terrain. De gr...

Vers une révision du système de notation des fonctionnaires

Le ministère de la réforme de l'administration et de la fonction pense qu’il est nécessaire de revoir le système de notation comme mode d’évaluation des fonctionnaires suivant une étude réalisée sur c...

Le parti d'Erdogan (AKP) fait appel du résultat des municipales à Istanbul et Ankara

Le parti du président turc Recep Tayyip Erdogan a officiellement contesté mardi 2 avril le résultat des élections municipales à Istanbul et à Ankara, où elles ont été remportées par l'opposition selon...

Election en Israël : Netanyahou favori dans les derniers sondages

Les derniers sondages autorisés avant les législatives de mardi en Israël placent les listes de Benjamin Netanyahou et de son principal concurrent Benny Gantz au coude à coude, mais confèrent l'avanta...

Theresa May demande un report du Brexit jusqu'au 30 juin

La Première ministre Theresa May a demandé vendredi à l'Union européenne de différer le départ de la Grande-Bretagne du bloc, jusqu'au 30 juin. Prévu le 29 mars, le Brexit a déjà été repoussé au 12 a...