Temps de lecture : 3 minutes


Violences contre les femmes au Maroc : une hausse de 31% durant le confinement

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Une campagne de sensibilisation internationale sur la violence contre les femmes démarre ce 25 novembre et se poursuit jusqu’au 10 décembre prochain. Cette campagne qui a commencé en 2008 se tient cette année sous le thème «Vulnérabilité aggravée et accentuée des femmes en temps de crise». Au Maroc, ce fléau est omniprésent dans les familles marocaines. Une hausse de 31% de violences contre les femmes a été enregistrée durant la période de confinement par rapport à la même période de l’année 2019.

Temps de lecture : 3 minutes

L’heure est à la sensibilisation. Une campagne mondiale lancée en 2008 à l’appel du secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon prend de la dimension une année après l’autre. Cette fois, elle est organisée sous le thème «Vulnérabilité aggravée et accentuée des femmes en temps de crise», rapporte le journal Les Inspirations Éco dans son édition du mercredi 25 novembre 2020.



La campagne, qui démarre ce mercredi et se poursuit jusqu’au 10 décembre prochain, se caractérise par la tenue de différentes actions organisées par les institutions nationales, les organisations de la société civile, les médias, le secteur privé, les représentations diplomatiques et les agences de coopération, en partenariat avec le Système des Nations unies au Maroc.



«L’objectif est de sensibiliser le plus grand nombre à cette violation des droits humains, de promouvoir et de renforcer le plaidoyer et d’informer sur les services disponibles pour les femmes et les filles en situation de violence», rapporte LesEco. Afin de marquer le coup, plusieurs sites et monuments s’illumineront en orange. Ce sera le cas de la Direction générale de la sûreté nationale, du Parlement, du pont Mohammed VI, de la gare de Rabat-Agdal ou encore du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain. Les transports publics de la région Rabat-Salé seront également habillés en orange et diffuseront des messages de sensibilisation pour appuyer la communication autour de cette campagne.



Forte hausse des violences durant le confinement



Les violences conjugales se sont intensifiées durant la pandémie de la Covid-19. La perte de millions d’emplois à travers le monde a été une source de problèmes pour de nombreuses familles accentuant ainsi les tensions et les violences dans le couple. Les récents chiffres de la Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF) sont inquiétants. Il en ressort que le taux des violences envers les femmes a enregistré une hausse de 31,6% au Maroc durant la période du confinement par rapport à la même période de l’année 2019.



Au total, 4.663 violences sous différentes formes envers des femmes ont été répertoriées au cours de la période du confinement, rapporte Le360. Les violences psychologiques représentent le taux le plus élevé (47,9%), suivies par les violences économiques (26,9%) et les violences physiques (15,2%). 709 actes de violence physique ont été enregistrés durant la période du confinement, dont le meurtre d’une femme et la tentative de meurtre d’une autre. Une hausse de 5,1% des violences sexuelles a également été constatée par la Fédération.



Le nombre de cas de violence serait loin de la réalité sur le terrain puisqu’un nombre important de femmes refusent de signaler des abus commis à leur égard. Une chose est sûre, la lutte contre la violence faite aux femmes est un combat de longue haleine. Les efforts de mobilisation et de sensibilisation devront se faire par toutes les parties prenantes afin de limiter au maximum ces comportements violents à l’égard des femmes.


La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) © DR

2022 : bilan satisfaisant pour la DGSN

Le long rapport rendu public par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) permet aux différents services de la Sûreté nationale de présenter leur bilan annuel, tous doma…
Tendances RH 2022 : quels sont les profils les plus attractifs du marché ?

Tendances RH 2022 : quels sont les profils les plus convoités ?

Rekrute vient de publier son baromètre annuel des profils les plus recherchés par les recruteurs au Maroc. Il s'appuie sur l'analyse des offres d'emploi publiées par les entreprise…
Incendie dans un dépôt de gaz : soirée de terreur à Mohammedia

Explosion d’un dépôt de gaz : soirée de terreur à Mohammedia

La panique était totale à Mohammedia. La ville des roses a été témoin dans la soirée du lundi 22 décembre d’une importante explosion survenue aux alentours de 18h dans un dépôt de …
Attachement des MRE au Royaume : le CESE livre sa vision

Attachement des MRE au Royaume : le CESE livre sa vision

Les résultats d’un avis du CESE, intitulé «Renforcer le lien intergénérationnel entre les MDM et le Maroc, les chances et les défis», ont été publiés hier et ils donnent globalemen…
Santé nationale : quelles actions menées ?

Système sanitaire : nouvelles actions de réforme

La réforme du secteur de la santé, souffrant de plusieurs lacunes, est parmi les objectifs majeurs du gouvernement actuel. Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khal…
Biodiversité : ce qu’il faut retenir de la COP 15 !

Biodiversité : ce qu’il faut retenir de la COP 15

La 15ᵉ Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique des Nations unies (COP15) s'est achevée sur une note positive. Après quatre ans de négociations, 195 État…
Abderrahim Bourkia

Abderrahim Bourkia : libérer le génie créatif et la mentalité de rêveur des Marocains

LeBrief : Sociologiquement parlant, comment qualifiez-vous ce que la nation marocaine est en train de vivre avec sa sélection de football ? Abderrahim Bourkia : C’est un drame exem…
Un registre national des mariés bientôt lancé

Mariage des mineurs : les chiffres sont alarmants

Le mariage des mineurs est un fléau à la peau dure. L’article 20 de la Moudawana, permettant aux juges d'autoriser le mariage des moins de 18 ans, continue de susciter des débats n…