Aller au contenu principal

Vitamine C, vitamine D, zinc & co : entre présence et absence en pharmacie

Vitamine C, vitamine D, zinc & co : entre présence et absence en pharmacie

Alors qu'une pénurie de plusieurs compléments alimentaires, notamment la vitamine C, la vitamine D et le zinc, a été constatée chez les pharmacies, tout le monde s'interroge sur l'origine de cette pénurie et sur les moyens de pallier cette indisponibilité. Abdel majid Belaïche nous explique les tenants et aboutissants de cette situation et nous propose des alternatives naturelles.

La pandémie de la Covid-19 a bousculé totalement la structure de consommation des produits pharmaceutiques. La vitamine C est devenue la superstar si précieuse, mais apparemment de plus en plus rare ou plus exactement difficile à trouver, talonnée par le Zinc et à un degré moindre la vitamine D. L’envolée des ventes a démarré dès le mois de mars 2020 défiant toutes les prévisions y compris celles des fabricants et entrainant un peu partout des ruptures épisodiques ou de plus ou moins longue durée.

Le problème de ces ruptures est plus lié à l’augmentation de la demande qu’à celle d’une faiblesse de l’offre.

Dès le mois de mars 2020, on a commencé à avoir des achats de panique de patients persuadés que les pharmacies allaient fermer ou du moins manquer de médicaments et que le monde allait s’arrêter.

Ces patients ont cherché à constituer leurs stocks.

 

La forte demande a commencé d’abord par le paracétamol et la vitamine C. Le rôle de la vitamine D dans le renforcement de l’immunité n’étant pas encore connu par le grand public, la forte demande sur celle-ci ne sera observée que quelques mois plus tard. Il en est de même pour le zinc. D’autres produits entrant dans le protocole du traitement de la Covid-19 et notamment les antibiotiques à base d’azithromycine, connaitront également des tensions suite à la publication sur les réseaux sociaux d’ordonnances types du protocole de traitement de la Covid-19. Les industries pharmaceutiques concernées par les produits cités feront certes des efforts pour répondre à l’augmentation de la demande, mais leurs efforts seront freinés d’une part par les problèmes logistiques liés à l’approvisionnement en matières premières dans un contexte de forte demande et de concurrence au niveau mondial et d’autre part par le fait qu’elles ne peuvent mobiliser leurs outils industriels pour fabriquer uniquement ces médicaments fortement demandés au détriment d’autres médicaments plus stratégiques et essentiels, notamment pour les maladies chroniques (diabète, hypertension artérielle, etc.).

Par contre, il faut noter que le marché pharmaceutique a été envahi par des compléments alimentaires contenant de la vitamine C ou du zinc.

Si certains compléments sont conformes et donc efficaces et sûrs, d’autres par contre sont d’origine douteuse et souvent introduits en contrebande, hors des circuits officiels de commercialisation pharmaceutiques.

Récemment un container de vitamine C de contrebande d’origine chinoise a été saisi à la frontière avec Melilla, et certains produits sont proposés à la vente à travers les réseaux sociaux.

Il est important de ramener l’importance des supplémentations vitaminiques ou minérales, qu’ils soient médicaments ou compléments alimentaires à leur juste valeur. De quoi est-on en train de parler ? On est en train de parler de produits qui ne peuvent remplacer totalement une bonne alimentation équilibrée mais constituent seulement des produits d’appoint.

Dieu merci, dans notre pays, les agrumes riches en vitamine C sont largement disponibles à des prix défiant toute concurrence.

Quant à la vitamine D, l’ensoleillement de notre pays y compris en cette saison automnale est plus que suffisant en rayons ultraviolets, pourvu que notre peau y soit suffisamment exposée. Pour le zinc, les sources naturelles les plus connues sont : les huîtres, le germe de blé grillé, le foie de veau pas trop cuit et d’une manière générale la viande de veau et de bœuf, la viande hachée, le crabe et la langouste. Voilà pour les plus riches parmi nous. Pour les plus pauvres, les meilleures sources de zinc restent les lentilles et les graines de courges rôties. 

Il est important de noter que quand on consomme les médicaments à base de vitamine C, de vitamine D ou de zinc, il faut veiller à ne pas tomber dans les surdosages aux conséquences néfastes pour la santé.

Oppo annonce le lancement du Reno6 Z 5G

Oppo prépare le lancement de son smartphone Reno6 Z au Maroc, dernier appareil de sa série Reno. “Expert en Portrait IA” pour ses performances de pointe en capture d'images, il permet aux utilisateurs...

Documents Covid-19 : arrestation de 300 individus pour fraude

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) poursuit ses opérations de lutte contre les faux tests PCR, les faux pass vaccinaux et le trafic de kits de tests rapides pour la Covid-19. Ainsi, d...

Primaire et collégial : des cours de soutien gratuits

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur a annoncé que l’État va garantir des heures supplémentaires gratuites aux élèves en difficulté. Ce...

20 millions de transactions sans contact depuis début 2021

Ce jeudi 16 septembre, le centre monétique interbancaire a annoncé avoir enregistré 20 millions de transactions sans contact depuis début 2021. Selon la même source, 3,7 milliards de DH ont été rég...

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...