Aller au contenu principal

La presse arabophone du 30 avril 2020

Covid-19 : le ministère bloque les importations des dispositifs médicaux ? | Enseignement : Instructions pour le recueil des notes du contrôle continu | Tanger : la "persécutrice de son beau-fils" poursuivie en état de liberté | La pandémie mène 20000 migrants clandestins à la pauvreté extrême | Tindouf : un exode massif inquiète le front Polisario | OCP : une maintenance 100% marocaine

Par Iliasse E., Publié le 30/04/2020 à 00:47, mis à jour le 30/04/2020 à 07:43
Teaser Media
La presse arabophone

ASSABAH : Covid-19 : le ministère bloque les importations des dispositifs médicaux ? Des entreprises importatrices de dispositifs médicaux ont dû annuler des milliers de commandes effectuées par des parapharmacies, cliniques privées et laboratoires. Les procédures bureaucratiques du ministère de la Santé sont en cause, rapporte le journal. Les importateurs remplissent des dizaines de documents et attendent des mois pour l'attestation ministérielle complétant la procédure d'importation. Une majorité des commandes porte sur des produits de prévention contre le coronavirus, regrette le SG de l'Association marocaine des professionnels des dispositifs médicaux.

 

AL-MASSAE : Enseignement : Instructions pour le recueil des notes du contrôle continu. La décision du ministère de l'Éducation d'annoncer la tenue des vacances scolaires étaient inattendue. Après cette annonce, les académies ont invité les directeurs des établissements scolaires à recueillir les notes du contrôle continu, relatives au 2e semestre, auprès des instituteurs. Dernière étape avant la tenue des examens finaux, les notes doivent être envoyées avant le 2 mai, au lieu de la date du 15 juin fixée précédemment, ce qui a créé une confusion au vu des contraintes imposées par l'État d'urgence. Les sources d'Al-Massae n'excluent pas que le ministère se rétracte sur cette décision.

 

AL-AKHBAR : Tanger : la "persécutrice de son beau-fils" poursuivie en état de liberté. Une vidéo récente, montrant une femme rouer de coups son beau-fils, un adolescent en situation d'handicap, a provoqué un tollé sur la toile. Interpellée, la belle-mère sera finalement poursuivie en état de liberté par le ministère public, et son dossier remis aux gendarmes pour une enquête approfondie. Des sources juridiques révèlent que la dame a accusé l'adolescent de l'avoir harcelée. Le parquet a décidé ainsi de ramener l'enquête au point de départ pour déterminer les responsabilités de chaque partie.

 

AKHBAR-AL-YOUM : La pandémie mène 20000 migrants clandestins à la pauvreté extrême. Plus de 20000 migrants clandestins établis au Maroc souffrent gravement des effets de la pandémie. L'instauration de l'État d'urgence sanitaire et la restriction de déplacements les a privés de leurs gagne-pains quotidiens, rapporte le journal. Récemment, la cathédrale de Rabat a distribué des paniers d'aide alimentaire à 2600 d'entre eux, et a pu convaincre l'Organisation mondiale de la migration de procéder, dans les prochains jours, à la distribution de bons d'achats de produits de consommations en faveur de cette communauté.

 

AL-AHDATH : Tindouf : un exode massif inquiète le front Polisario. De longues files de voitures ont été aperçues récemment en train de quitter les camps de Tindouf au sud-ouest de l'Algérie, rapporte le journal. Le nombre de ces véhicules dépasse les 1500 selon Al-Ahdath, qui se fait l'écho de médias mauritaniens. Plus de 96% des partants envisagent de s'installer dans le nord de la Mauritanie. Cet exode inquiète les autorités mauritaniennes, qui s'efforcent de freiner la migration clandestine dans leur lutte contre le Covid-19.

 

OCP : une maintenance 100% marocaine. Des cadres marocains de l'Office chérifien des phosphates (OCP) ont procédé à une opération de maintenance délicate. Le moteur à turbine d'une des machines les plus complexes nécessitait une révision urgente, rapporte le quotidien. Les membres de l'équipe étrangère qui veillait sur ces opérations étant rentrés dans leur pays pour cause de pandémie. Ne pouvant attendre leur retour, les ingénieurs marocains de l'Office ont pu procéder à une révision complète du moteur et au changement intégral du dispositif de transmission. «Cette action est exceptionnelle à plus d'un titre, dont le premier est de ne pas conditionner la tenue de ce genre d'opérations à l'intervention exclusive d'experts étrangers», se félicite le journal.

 

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...