Aller au contenu principal

La presse arabophone du 29 avril 2020

Ramedistes : Les aides financières tardent à venir | Le projet de loi sur les réseaux sociaux divise le gouvernement | Casablanca : Erreurs choquantes dans des dépistages | Raja – TP Mazembe : Fin de l'épisode « Malango » | Covid-19 : Une famille refuse le traitement et opte pour les herbes médicinales ! | Confinement : hausse des cas de violences conjugales

Par Iliasse E., Publié le 29/04/2020 à 07:39, mis à jour le 29/04/2020 à 07:57
Teaser Media
La presse arabophone

AL-MASSAE : Ramedistes : Les aides financières tardent à venir. Plusieurs bénéficiaires des aides financières accordées aux ménages détenteurs de la carte du Régime d'assistance médical (Ramed) attendent toujours de recevoir les montants promis. Ils sont surpris de ce retard, rapporte le journal, au moment où ils ont le plus besoin de soutien financier pendant le mois de Ramadan et la hausse des prix des produits de consommation. Leur calvaire a été porté au parlement à travers une question du groupe de l'Istiqlal adressée au ministre de l'Intérieur autour du motif de ce retard et des mesures à prendre d'urgence pour débloquer les montants dus à ces familles vivant dans la précarité.

 

AL-AKHBAR : Le projet de loi sur les réseaux sociaux divise le gouvernement. Une crise a éclaté au sein de la coalition gouvernementale après la fuite du projet de loi n° 22.20 sur les réseaux sociaux. Ce projet, en cours de finalisation, instaure des peines privatives de libertés pour toute personne qui appelle au boycott d'une marque ou au retrait d'argent des institutions financières, ou qui exprime ses doutes quant à la qualité de certains produits et biens. La mouture a provoqué un véritable tollé social, au point de l'assimiler à un retour aux années de plomb. Selon le ministre de la Justice, porteur de ce texte, le projet de loi doit être encore porté devant une commission technique, puis une autre ministérielle, avant d'être transmis au Parlement.

 

ASSABAH : Casablanca : Erreurs choquantes dans des dépistages. Sept fonctionnaires de la Wilaya de Casablanca ont été déclarés positifs au Covid-19, avant que de nouvelles analyses ne confirment leur négativité au virus. Annoncés malades par le CHU Ibn Rochd, ces fonctionnaires se préparaient à subir le protocole thérapeutique, qui exige d'abord de subir un 2e test composé de 3 analyses. Ces dernières, effectuées à l'hôpital Cheikh Khalifa, ont confirmé l'absence du virus. Le journal attire l'attention sur l'impact psychologique de ce genre d'incidents, et sur le fait de conduire des personnes saines, diagnostiquées incorrectement, à côtoyer des porteurs du virus dans les hôpitaux.

 

AKHBAR-AL-YOUM : Raja – TP Mazembe : Fin de l'épisode "Malango". Le Raja de Casablanca a mis fin au différend l'opposant au TP Mazembe autour de l'attaquant Ben Malango. L'administration des verts a versé 300000 dollars au club congolais, montant de l'amende imposée au joueur par la FIFA au profit de son ancienne équipe, et dont son nouveau club s'est acquitté à titre solidaire. Malango avait été accusé par le TP Mazembe d'avoir falsifié son contrat, qui n'était pas arrivé à terme, pour pouvoir signer avec le Raja.

 

AL-AHDATH : Covid-19 : Une famille refuse le traitement et opte pour les herbes médicinales. Les autorités de Tétouan ont admis 4 personnes positives au Covid-19, issus d'une seule famille, en quarantaine dans l'hôpital civil de la ville. Deux d'entre elles sont contaminées depuis plus de quarante jours ! Des sources indiquent que ces deux membres travaillaient à Sebta et ont été infectés avant la fermeture du passage reliant la ville au Maroc. Le père de famille a refusé de s'orienter vers les autorités sanitaires, et a insisté pour recourir à des tisanes d'herbes médicinales et autres mélanges trouvés sur les réseaux sociaux. Il n'a cédé à l'appel de la raison et contacté une ambulance qu'après l'aggravation de l'état d'un des membres de la famille…

 

Confinement : Hausse des cas de violences conjugales. La Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes a annoncé avoir reçu, entre le 16 mars et le 24 avril 2020, 240 appels téléphoniques rapportant des violences conjugales à l'égard de femmes. L'association a dénombré 541 actes d'agression exercés sur ces femmes, dont une grande partie relève de la violence psychologique (48,2%), suivie de celle économique (33%), puis physique. La Fédération s'est inscrite, depuis le début de la pandémie, dans des actions solidaires à travers des dons qui ont bénéficié à 908 femmes.

 

France-Maroc : reprise de la délivrance des visas

Ce lundi 14 juin, l’ambassade de France au Maroc a publié un communiqué annonçant la reprise des rendez-vous pour les demandes de renouvèlement de visa de court séjour. «Les rendez-vous pour les deman...

Marhaba 2021 : nette baisse des prix des billets d'avion

Après consultation ce lundi matin du site de la Royal Air Maroc (RAM), les prix des déplacements d’...

Hajj 2022 : maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441 de l’hégire

Ce week-end, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé le maintien des résultats du tirage au sort de la saison 1441/2020 de l’hégire pour la prochaine saison du Hajj. Selon la Comm...

L'Euro à l'ère de la Covid-19

La Coupe d'Europe 2020 a démarré vendredi dernier après une attente d'un an en raison de la pandémie de la Covid-19. Dans ce podcast réalisé par TelQuel, les journalistes Landry Benoit et Karim Dronet...

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...