Aller au contenu principal

La presse arabophone du 24 avril 2020

Le corps du secrétariat-greffe refuse «la justice à distance» | La "disparition" des masques sanitaires irrite M. H. Elalamy | Report des sessions ordinaires des conseils communaux en mai | L'état d'urgence reporte des dossiers "lourds" aux tribunaux des crimes financiers | Les experts saluent l'interdiction des passages de désinfection | Rapatriements : Bourita stigmatise l'attitude de la Belgique et des Pays-Bas

Par Iliasse E., Publié le 24/04/2020 à 07:39, mis à jour le 24/04/2020 à 08:35
Teaser Media
La presse arabophone

ASSABAH : Le corps du secrétariat-greffe refuse «la justice à distance». La «justice à distance», lancée jeudi 24 avril, a connu une paralysie totale. En cause, le refus du corps de secrétariat-greffe de se plier aux dispositions fixées par le ministère de tutelle. Celles-ci prévoient le déplacement d'un fonctionnaire du secrétariat vers le centre de détention pour les besoins d'identification et de rédaction d'un PV. Les syndicats de justice jugent le déplacement physique risqué, et considèrent la mesure «illégale» car créant une réalité décalée des textes juridiques.

 

La "disparition" des masques sanitaires irrite M. H. Elalamy. Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l'Industrie, est furieux des «fourberies» qui accompagnent l'opération de distributions des masques sanitaires subventionnés. Les sources du journal indiquent qu'Elalamy n'a pas pu déchiffrer l'énigme de la disparition de 15 millions de masques des étals des commerces. Il est allé jusqu'à multiplier les réunions avec les industriels et les distributeurs, voire se rendre dans les pharmacies pour s'assurer des livraisons. Les plus grands bénéficiaires en seraient les ministères, administrations, organismes publics, usines, banques et sociétés d'assurances, qui s'en accaparent la part du lion au profit de leurs employés.

 

 

AL-MASSAE : Report des sessions ordinaires des conseils communaux en mai. Zineb El Adaoui, Inspectrice général de l'administration territoriale, se dirige vers la suspension des missions de l'activité de l'Inspection. Les missions exploratoires ciblant les conseils communaux, provinciaux et régionaux ne sont plus effectuées depuis le début de l'état d'urgence sanitaire. De même, Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, aurait notifié les Walis et Gouverneurs pour éviter les réunions non essentielles dans les administrations, et pour veiller à ce que les sessions ordinaires des conseils communaux au titre du mois de mai ne soient pas tenues.

 

AL-AKHBAR : L'état d'urgence reporte des dossiers «lourds» aux tribunaux des crimes financiers. Les juges de la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat ont dû reporter leurs délibérations autour de trois dossiers «lourds», indique le journal. Dans ces affaires, sont poursuivis de hauts responsables pour des charges de trafic de stupéfiants et de recrutements douteux. Lors des sentences délivrées en première instance, 27 hauts responsables de la Gendarmerie ont écopé d'un total de 62 ans de prison, 42 responsables et fonctionnaires de la Sûreté nationale, de l'Administration pénitentiaire et des Douanes se sont vu distribués 176 ans de réclusion et 107 fonctionnaires de la Protection civile ont fait l'objet de 250 sentences.

 

AKHBAR-AL-YOUM : Les experts saluent l'interdiction des passages de désinfection. Une décision qui mérite l'applaudissement. C'est un commentaire parmi d'autres d'experts sollicités par le journal pour expliquer la décision d'interdire les passages de désinfection pour un usage humain. Les rayons détecteurs de mouvement dans ces appareils peuvent causer des cancers. Les substances adoptées, dont l'acide peracétique utilisé pour désinfecter les élevages de poulets, sont extrêmement nocives tant pour l'environnement que pour l'humain, qui peut en avoir des allergies voir même décéder dans certains cas.

 

AL-AHDATH : Rapatriements : Bourita stigmatise l'attitude de la Belgique et des Pays-Bas. Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s'est indigné de la distinction faite par les Pays-Bas et la Belgique entre leurs propres ressortissants. Lors du rapatriement de leurs citoyens depuis le Maroc, ces deux pays ont donné la préférence à leurs nationaux de souche et ont exclu les binationaux. Bourita a révélé que sur les 42 premiers vols effectués par la Belgique, aucun individu de nationalité belge d'origine marocaine n'a été embarqué. Les Pays-Bas ont fait de même pour leurs 30 premiers vols. Ce n'est qu'après intervention marocaine que certaines demandes de rapatriement de citoyens d'origine marocaines vers ces deux pays ont pu être acceptées. «Le Maroc n'a pas de problèmes avec ces deux pays, mais il refuse de traiter les rapatriements avec une logique politique», a déclaré le ministre.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...