Aller au contenu principal

La presse arabophone du 14 avril 2020

Révision des autorisations de déplacement entre les villes | Une application pour traquer le coronavirus au Maroc | La moitié des ministres «au chômage technique» | Des macaronis pour combattre le coronavirus | Une nouvelle loi pour lutter contre le blanchiment d'argent | Tanger : Des tests généralisés dans les usines

Par Iliasse E., Publié le 14/04/2020 à 00:10, mis à jour le 14/04/2020 à 07:49
Teaser Media
La presse arabophone

AL-MASSAE : Révision des autorisations de déplacement entre les villes. L'octroi de l'autorisation de déplacement entre les villes a fait l'objet d'une révision. Des autorisations ont fait l'objet de manipulations par certains bénéficiaires et a entraîné des dérapages. Cela a poussé le ministère de l'Intérieur à agir. Cette autorisation ne sera plus délivrée par les autorités locales mais par les services des affaires internes des préfectures et des Wilayas des différentes régions. Les précédentes autorisations seront annulées et doivent être remplacées par les nouvelles. La procédure de demande sera renforcée par des justificatifs, le passage devant une commission médicale et des auscultations précises.

 

AKHBAR-AL-YOUM : Une application pour traquer le coronavirus au Maroc. À l'initiative du ministère de l'Intérieur, une application mobile sera disponible en mai pour aider à freiner la propagation de la pandémie. Accessible à tous, le programme permettra de retracer les déplacements des personnes porteuses du virus et de détecter celles qui les ont côtoyés de manière précoce (grâce au suivi par GPS). L'application notifiera également ses usagers au cas où ils auraient côtoyé un cas positif. Les autorités auront accès à une large base de données pour agir plus efficacement. Le Maroc emboîte le pas ainsi à la Corée du Sud, la Chine, Singapour et le Royaume-Uni qui ont opté pour ce genre de solutions digitales.

 

ASSABAH : Pandémie : La moitié des ministres «au chômage technique». Le rythme de travail du gouvernement El Otmani a été fortement impacté par la pandémie. La moitié des ministres est «au chômage technique» selon le journal. Se déplaçant sur leurs lieux de travail, ils ne signent pourtant aucun décret du fait de l'arrêt (à 80%) des secteurs de production et de services dont ils gèrent une partie. Les sources du quotidien rapportent que ces ministres consacrent la majeure partie de leur temps à suivre l'actualité autour de la pandémie sur les chaînes d'information et les réseaux sociaux.

 

Des macaronis pour combattre le coronavirus. C'est la réplique satirique que reprennent des professionnels de la santé dans la région Dakhla-Oued Ed Dahab pour critiquer leur alimentation. Ils critiquent des menus répétitifs à base de macaronis et de haricots, et leur livraison quotidienne dans des plats «réutilisables» par tous, personnels et patients. Ces repas ont été récemment délaissés devant la porte du restaurant de l'hôpital local en guise de protestation, la majorité du personnel ayant déclaré ressentir une fatigue intense et des troubles de l'appareil digestif.

 

 

AL-AKHBAR : Une nouvelle loi pour lutter contre le blanchiment d'argent. Le gouvernement vient de soumettre au Parlement un projet de loi pour lutter contre le blanchiment d'argent. Il vise à permettre le traçage des sommes douteuses, leur contrôle et leur saisie, et à adapter la législation nationale aux standards internationaux en vigueur pour combler les failles de la loi de 2007. De nouvelles définitions seront ainsi adoptées, et la liste des crimes financiers figurant dans l'article 574 du Code Pénal sera actualisée. Les minima et maximas des amendes pour les personnes physiques seront aussi revus à la hausse.

 

Tanger : Des tests généralisés dans les usines. La zone industrielle de Béni Mekada (Tanger) a enregistré ses premiers cas positifs au Covid-19. Les autorités sanitaires et sécuritaires ont procédé au dépistage de près de 600 ouvrières d'une usine de congélation des produits de la mer. Une de leur collègue, de retour d'un congé maladie, s'est avérée atteinte du coronavirus. Les employés d'une usine de couture avoisinante ont été aussi soumis à des tests. Les autorités craignent le développement de foyers pandémiques au cas où les usines de la zone, toujours en activité, ne déploient pas de strictes mesures de prévention.

 

Comment affronter le quotidien avec plus de confiance ?

De nature, l’être humain affronte son quotidien avec beaucoup d’hésitation et d’incertitude. Et si mon réveil ne sonne pas ? Et si j’arrive en retard à mon entretien d’embauche ? Et si je ne décroche ...

Covid-19 : le gouvernement impose de nouvelles restrictions

En raison de la recrudescence des cas de contamination et de décès liés à la Covid-19, le gouvernement marocain a décidé de durcir davantage les mesures restrictives en vigueur. Les nouvelles disposit...

Covid-19 : la vaccination contre la saturation imminente des hôpitaux

Le taux d’occupation des lits de réanimation consacrés aux patients souffrant de la Covid-19 est pa...

Fermeture de plusieurs établissements pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Sur ordre de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, et après avoir organisé une pool-party, un hôtel a été fermé dans la ville ocre pour violation du protocole sanitaire contre la Covid-19. Les élé...

Driouch : intense activité sismique

La terre n'arrête pas de trembler dans la province de Driouch (région de l'Oriental) depuis vendredi. Ce lundi, une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,3 degrés sur l'échelle de Richter a eu l...

L’icône Fatima Regragui tire sa révérence

Ce lundi 2 août, l’actrice marocaine Fatima Regragui est décédée à l’âge de 80 ans suite à une longue maladie. Elle devrait être inhumée ce lundi à Rabat après la prière d’Al-Asr. Le réalisateur Amine...