Temps de lecture : 3 minutes


Croissance : des prévisions en baisse pour le second trimestre 2020

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les prévisions du Haut-commissariat au plan (HCP) concernant le second trimestre de l’année 2020 ne prédisent rien de positif. La croissance économique s’établirait durant cette période à -1,8% contre +2,1% prévue en l’absence du coronavirus. La situation dans les autres pays de la région est identique, tous les indicateurs sont à la baisse.

Temps de lecture : 3 minutes

Les estimations du Haut-commissariat au plan (HCP) pour le deuxième trimestre de l’année 2020 sont en nette baisse. Ainsi, le PIB va enregistrer une baisse de 1,8% durant les deux premiers trimestres. La prévision initiale (sans effet coronavirus) était de 1,9% au premier trimestre et 2,1% au deuxième. En enchaînant deux trimestres consécutifs de croissance négative, l’économie marocaine entrerait en récession, rapporte l’Économiste ce jeudi 9 avril 2020. La même source précise que juste avant le confinement, le HCP avait annoncé une croissance proche de 2% pour l’année 2020 contre une prévision initiale de 3,5%. Des projections qui ne valent plus grand-chose aujourd’hui, rappelle le quotidien.



En termes de pertes financières, le confinement au cours du mois d’avril 2020 devrait amputer la croissance du PIB de 3,8 points au deuxième trimestre 2020, soit l’équivalent d’une perte d’environ 10,9 milliards de dirhams, souligne le site éco actu. Cette somme représente plus du double des pertes du premier trimestre (4,1 milliards de dirhams).



La note du HCP a été élaborée selon une double approche. La première présente ce qu’auraient été les estimations de la croissance économique aux premiers et deuxièmes trimestres avant l’avènement du Covid-19, tandis que la deuxième approche tient compte des effets du virus sur les principaux indicateurs conjoncturels au cours de la période de confinement.



Dans le scénario où la crise Covid-19 n’est pas prise en compte, le PIB global devait enregistrer une hausse de 2,1% au T2-2019, en variation annuelle. La croissance des activités hors agriculture devait accélérer à 2,7% au deuxième trimestre 2020, portée par la progression de 2,1% du secteur secondaire et +3,2% du tertiaire, dans un contexte de poursuite de l’amélioration des activités liées au tourisme.



 



La Tunisie, l’Égypte et l’Algérie pas mieux loties



La baisse de la croissance économique devrait toucher également tous les pays de l’Afrique du Nord. L’Institut des finances internationales (IIF) a revu ses prévisions à la baisse, rapporte le360 Afrique. L’Égypte devrait voir son taux de croissance baisser de moitié en 2020 (2,7% contre 5,4% prévu initialement).



La situation est encore plus chaotique en Tunisie et en Algérie. Pour la Tunisie, l’IIF tablait sur une croissance de 2,5% en 2020, désormais, l’association ne table que sur une croissance de 0,5%, soit 5 fois moins que la prévision initiale. Concernant l’Algérie, l’IIF tablait sur une croissance de 1,6%, les experts avancent désormais un PIB en baisse de -1,5% pour l’année 2020.


FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…