Aller au contenu principal

La presse arabophone du 1 avril 2020

Des sessions parlementaires avec 20 députés sur 395 | Fnideq : Exploitation de l'épidémie à des fins électorales | La stratégie du Maroc pour se prémunir de la «piraterie» entre États | Transports : durcissement de l'arsenal de prévention | Covid-19 : La DGSN aux trousses des divulgateurs de noms de malades | Trois places pour les équipes marocaines en Ligue des Champions ?

Par Iliasse E., Publié le 01/04/2020 à 07:41, mis à jour le 01/04/2020 à 08:15
Teaser Media
La presse arabophone

AL-AKHBAR : État d'urgence : Des sessions parlementaires avec 20 députés sur 395. Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, s'est entretenu avec les présidents des groupes parlementaires autour de la gestion future des sessions publiques de la première chambre. La session de printemps sera inaugurée le 2e vendredi du mois d'avril, c'est-à-dire dans l'intervalle couverte par l'état d'urgence sanitaire. Un accord a été conclu pour réduire la représentativité des groupes parlementaires durant cette période, indique une source du bureau de la Chambre au quotidien. Seul la présence du président d'un groupe (ou de son représentant), en plus d'un ou deux parlementaires, sera requise. Ceci signifie que chaque session se tiendra en présence de 20 députés au maximum.

 

Fnideq : Exploitation de l'épidémie à des fins électorales. Les autorités investiguent les finances de la commune urbaine de Findeq (relevant de Tétouan). Des documents attestant de dettes de la commune envers un commerçant local font planer les suspicions autour de l'exploitation, par des élus locaux et à des fins électorales, des aides à destination des populations démunies pour faire face à l'épidémie de Covid-19. Une descente dans un entrepôt dudit commerçant a abouti à l'arrestation de deux membres du Parti de la Justice et du Développement (PJD) pour transgression des dispositions de l'état d'urgence sanitaire et pour distribution d'aides en dehors du cadre légal.

 

AKHBAR-AL-YOUM : La stratégie du Maroc pour se prémunir de la «piraterie» entre États. Le quotidien fait le tour des saisies et des disparitions de matériel médical à travers le monde qui se font multiples en cette période de pandémie. À l'heure où des États en pointent d'autres du doigt, le Maroc a opté pour une stratégie spéciale : l'approvisionnement en matériel médical par des vols directs en avions de la RAM. Une source du ministère de la Santé a assuré au quotidien que «le Maroc est engagé dans une véritable guerre sur deux fronts : le premier est celui d'assurer le transport du matériel médical, et le deuxième est celui de contrer la cupidité de certains pays». Il arrive qu'après la conclusion d'un deal, un autre état propose au fournisseur une offre plus alléchante, «ce qui nous remet dans la file d'attente»…

 

AL-AHDATH : Transports : durcissement de l'arsenal de prévention. Dans une semaine considérée comme fatidique pour la propagation du Covid-19, de nouvelles mesures viennent renforcer la prévention au niveau des transports. Depuis le lundi 30 mars, seuls deux personnes sont autorisées dans les véhicules de transport de marchandises. Mardi 31 mars, les autorités ont commencé à interdire le déplacement entre les villes pour tous les citoyens, même pour des raisons administratives ou de travail, constate le quotidien. Al-Ahdath fait aussi l'écho de plusieurs décisions préfectorales prises travers le pays et dictant l'interdiction d'embarquer une deuxième personne à bord des vélos, motos et triporteurs.

 

AL-MASSAE : Covid-19 : La DGSN aux trousses des divulgateurs de noms de malades. Une brigade spéciale de lutte contre les crimes liés aux nouvelles technologies enquête autour de la diffusion d'une liste de personnes présumées atteintes du Covid-19 à Tétouan. Cette liste a été largement reprise sur les réseaux sociaux, ce qui a poussé la Direction générale de la sûreté nationale à enquêter autour de l'authenticité de cette liste d'abord, puis d'en déterminer les divulgateurs.

 

Trois places pour les équipes marocaines en Ligue des Champions ?. La Confédération africaine de football étudie la possibilité de permettre aux deux finalistes de la Coupe de la CAF de participer à l'édition suivante de la Ligue des Champions continentale. Le Maroc est assuré d'avoir un finaliste dans l'édition en cours, vu que la Renaissance de Berkane et le Hassania d'Agadir devront s'affronter en demi-finale, en mai prochain. Le Maroc est garanti de deux places en Ligue des Champions, mais pourrait bien s'en voir attribuer trois si la RSB ou le HUSA remportent la Coupe de la CAF.

 

Zoom sur la situation politique en Tunisie et sanitaire au Maroc

Medi1 revient dans ce podcast sur la situation politique en Tunisie. Après le gel du Parlement et le remerciement du Premier ministre, le président Kais Saeid a décidé de se séparer de hauts fonctionn...

Six universités marocaines parmi les meilleures universités arabes

Ce mardi 27 juillet, le Times Higher Education (THE) a publié son nouveau classement des universités arabes, basé sur des critères liés à la réputation, la coopération et l’impact social. Issue de 14 ...

Covid-19 : une journée record à tous les niveaux

Le mardi 27 juillet 2021 a vu le Royaume battre de nouveaux records dans sa lutte contre la pandémi...

Comment consommer correctement des glucides ?

Dans ce podcast dédié à la musculation, la santé, la nutrition et au développement personnel, le sujet du jour sont les glucides. Dans cet épisode de La pause Fitness, il s’agit de comment consommer l...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 27 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Maroc ...

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Ce mardi 27 juillet, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2021 à 18h. Cette décision intervient dans le cadre des efforts de lutte contre la propagati...