Aller au contenu principal

La presse arabophone du 27 mars 2020

"Les clubs de football rechignent à payer leurs joueurs", "Vingt millions de dirhams pour désinfecter Casablanca", "Le report des promotions froisse les fonctionnaires", "Nouvelles restrictions dans les tribunaux", "Situation épidémiologique : Les experts rassurent", "Des milliers de touristes marocains coincés en Europe", "Covid-19 rampe vers les blouses blanches".

Par Iliasse E., Publié le 27/03/2020, mis à jour le 27/03/2020
Teaser Media
La presse arabophone

ASSABAH : Les clubs de football rechignent à payer leurs joueurs. Selon des données recueillies par le quotidien, plusieurs clubs marocains, toutes divisions confondues, comptent se dérober de leurs engagements envers leurs joueurs en cette fin de mois. «Avancer l'excuse de la pandémie est inacceptable», commente le journal, surtout que les rentrées des matchs comptent peu dans les budgets d'une majorité d'équipes. L'arrêt de l'activité footballistique a levé le voile sur la mauvaise gestion financière des clubs, notamment en termes d'absence d'équilibre financier et de réserves de liquidités pour la gestion des crises.

 

Vingt millions de dirhams pour désinfecter Casablanca. Casablanca est première en termes de cas confirmés positifs au Covid-19 (87 au 26 mars). La commune urbaine a affecté un budget de 20 MDH à la société de développement local «Casa Environnement». Un montant qui a d'ores et déjà été transféré sur le compte de la société pour lui faciliter l'exécution de ses interventions. Les équipes de cette dernière, relevant de la Division spécialisée dans les actions de salubrité et d'hygiène (DASH), effectuent quotidiennement des opérations de désinfections dans la ville.

 

 

AL-AKHBAR : Le report des promotions froisse les fonctionnaires. Le report de toutes les promotions programmées dans le budget de l'année en cours, ainsi que les concours d'accès à la fonction publique, a provoqué une vague d'indignation dans les rangs des fonctionnaires du secteur public. Abderrazak El Idrissi, secrétaire général de la Fédération nationale de l'enseignement (FNE), a déclaré au journal que cette décision est «injustifiée et inacceptable». «La promotion des fonctionnaires ne coûte pas grand-chose à l'État», a-t-il dit en précisant que les priver de ce droit est une forme d'ingratitude vis-à-vis de la solidarité dont ils font preuve depuis le début de la crise actuelle.

 

Nouvelles restrictions dans les tribunaux. Le Conseil supérieur de l'autorité judiciaire a adressé une note à destination des premiers présidents des tribunaux de première instance et des cours d'appel. Il les invite à éviter d'amener les personnes arrêtées dans les salles d'audience sauf en cas d'extrême nécessité, et ce pour prémunir la population carcérale d'une éventuelle contamination au Covid-19. La note invite également à reporter le traitement des affaires criminelles jusqu'à la fin de la période de l' État d'urgence sanitaire.

 

 

ALKHBAR-AL-YOUM : Situation épidémiologique : Les experts rassurent. Le quotidien a recueilli l'avis d'experts autour de l'augmentation considérée rapide du nombre de contaminations au Covid-19 au Maroc. Hafid Ezzhari, conseiller du ministre de la Santé, indique que la montée de ce chiffre (275 au 26 mars) est dépendante du nombre de personne ayant côtoyé les premiers malades recensés. Mustapha Ennaji, virologue, considère que ce nombre à trois chiffres est "normal" et ne nécessite pas de dramatisation. Jamaleddine Bouzidi, président de la Ligue marocaine de lutte contre la tuberculose, précise que le Maroc contrôle la situation, et que «les marocains ne doivent pas céder à la panique même si on atteint les 1000 cas».

 

AL-ALAM : Des milliers de touristes marocains coincés en Europe. Coincés dans diverses contrées, les vacances de milliers de touristes marocains ont tourné au cauchemar. Restés en Europe où dans des pays arabes après la suspension des liaisons entre le Maroc et le reste du monde, ils sont pris en charge par les représentations diplomatiques marocaines. Ces dernières enregistrent le nom des concernés et leurs numéros de téléphone pour faciliter le contact en cas de dénouement. Certaines ambassades assurent même leurs frais de restauration et d'hébergement.

 

AL-MASSAE : Covid-19 rampe vers les blouses blanches. Onze médecins ont été contaminés par le Coronavirus, a révélé le président de l'Ordre national des médecins, Mohammadin Boubekri. Sept d'entre eux sont à Casablanca, deux à Rabat et deux à Tétouan. Une quarantaine a été a imposé au personnel médical et aux malades qu'ils ont côtoyé. Ce chiffre est appelé à augmenter, surtout après la récente contamination d'une pédiatre à Casablanca.


  • Partagez

Covid-19 : Fine Hygienic et Dislog font don de 150.000 unités de produit d’hygiène

"Fine Hygienic Holding", l’un des groupes mondiaux leaders dans la fabrication des produits hygiéniques et de solutions de stérilisation innovantes et "Dislog Group" leader marocain de la distribution...

Coronavirus : le Maroc prévoit-il un dépistage massif ?

Avec 560000 infections et 25300 décès, la pandémie du coronavirus se propage encore dans le monde. ...

Coronavirus : le bilan s'alourdit au Maroc

Le bilan des personnes infectées par le coronavirus continue de s’alourdir au Maroc. 58 nouveaux cas ont été enregistrés ce vendredi 27 mars. Ces derniers ont tous été pris en charge par des équi...

Premiers résultats encourageants du traitement par la chloroquine

À Rabat, un premier cas atteint du coronavirus a été guéri en six jours grâce à la chloroquine, une...

Covid-19 : les médecins du privé en renfort

Les derniers chiffres de la pandémie font état de 333 personnes infectées et de 21 décès au Maroc. ...

La police mobilisée face à la pénurie de sang

Ce mercredi 25 mars, les policiers de Rabat ont participé à une campagne de collecte de sang. Les policiers de Casablanca ont rejoint cet élan de solidarité et se sont également mobilisés, jeudi matin...