Aller au contenu principal

La presse arabophone du 26 mars 2020

"Meknès, ville assiégée", "Covid-19 : un responsable de Oued Zem accusé de «tentative d'homicide volontaire»", "Appels à la réouverture d'hôpitaux délaissés", "Large campagne d'hébergement de sans-abris dans le Nord", "Grave pénurie dans les réserves nationales de sang", "Maroc – Chine : un 2e et 3e vols de ravitaillement en équipements médicaux prévus", "Échange de tirs entre le Conseil National de la Presse et la MAP".

Par Iliasse E., Publié le 26/03/2020 à 00:06, mis à jour le 06/01/2021 à 10:47          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
La presse arabophone

 

ASSABAH : Meknès, ville assiégée . Les autorités de Meknès ont pris des mesures drastiques pour éviter que la ville ne se transforme en foyer de pandémie du Covid-19. Le maire de la ville, Abdellah Bouanou, a déclaré au quotidien que Meknès a été divisée en secteurs entre lesquels le déplacement est interdit. Chaque secteur contient au minimum un hôpital, une banque, un marché, une pharmacie et une boulangerie. Les autorités sanitaires de la ville suivent scrupuleusement l'état de cas ayant côtoyé 58 personnes suspectées positives. Ces dernières étaient en Égypte entre le 24 février et le 10 mars dernier, et parmi elles quinze se sont révélées porteuses du Coronavirus.

 

 

Covid-19 : un responsable de Oued Zem accusé de «tentative d'homicide volontaire». Le groupement de l'opposition au Conseil communal d'Oued Zem a saisi le procureur général du Roi près de la cour d'appel de Khouribgha autour du Président du même Conseil. Les opposants de ce dernier l'accusent de «violations des dispositions de l'état d'urgence sanitaire, de tentative d'homicide volontaire et de mise en danger de la santé d'autrui». Son crime ? Avoir permis la tenue du souk hebdomadaire ce lundi 22 mars.

 

 

AL-AKHBAR : Appels à la réouverture d'hôpitaux délaissés. La société civile de la province de Skhirate-Témara a envoyé une pétition au ministre de la Santé, le conviant à inaugurer rapidement l'hôpital provincial de Témara. La première pierre de cet établissement a été posée en 2005, sans qu'il n'ait pu voir le jour jusqu'à présent. Cet appel rejoint plusieurs autres similaires formulés en ces temps d'urgence sanitaire, notamment celui pour la réouverture de l'hôpital des maladies respiratoires de Ben Ahmed (fermé en 2004) ou la réhabilitation du Sanatorium de Ben Smim (Azrou), de 35 hectares et à capacité de 400 lits, fermé en 1974.

 

Large campagne d'hébergement de sans-abris dans le Nord. À Tanger, des bénévoles mènent une course contre la montre pour assurer l'hébergement d'un maximum de personnes sans-abris. Des appartements ont été aménagés dans ce sens, et un appel aux dons émis aux cœurs charitables. Une action similaire a lieu actuellement à El Hoceima, où les autorités locales, en compagnie de quelques mécènes, ont pu réserver un hôtel pour accueillir cette catégorie démunie et vulnérable à la contamination au Covid-19.

 

 

AL-MASSAE : Grave Pénurie dans les réserves nationales de sang. Les centres de transfusion sanguine et les hôpitaux connaissent une baisse aiguë des réserves de poches de sang et ses dérivés. Les dons de sang se font rarissimes en période de confinement. Mardi 23 mars, le nombre de donateurs n'a pas dépassé les 324 dans tous le Royaume, a alerté Mohamed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine.

 

Maroc – Chine : un 2e et 3e vols de ravitaillement en équipements médicaux prévus. Le journal rapporte, de sources concordantes, qu'un Boeing Cargo 787 de la RAM a décollé en destination de la Chine mercredi 24 mars. À l'image du premier vol qui a eu lieu le 21 mars, l'objectif est de s'approvisionner en matériel médical nécessaire aux efforts de lutte contre le Covid-19. Un 3e avion a été mobilisé pour une mission similaire dans les jours à venir.

 

 

AL-ALAM : Échange de tirs entre le Conseil National de la Presse et la MAP. Le quotidien partisan, dont le directeur est également président du Syndicat national de la presse marocaine, tire à feu nourri sur l'Agence de presse officielle, la MAP. L'Agence avait récemment émis une dépêche annonçant le lancement de sa propre carte de presse professionnelle, alors que l'octroi de ce document est du ressort exclusif du Conseil National de la presse. Al-Alam, proche du Conseil, a consacré une tirade fournie en références de textes de lois pour dénigrer le «faux pas» de l'Agence.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...