Aller au contenu principal

Coronavirus : Soutien massif du secteur financier

Les banques viennent d’annoncer une batterie de mesures pour soutenir les entreprises, les ménages, les professionnels. Il s’agit de mesures exceptionnelles pour leur permettre de surmonter la crise. En contrepartie, les banques demandent le soutien de la Banque centrale. A l’étranger, la Banque centrale européenne a déclenché le « bazooka » en annonçant un programme de rachat de dette publique et privée de 750 milliards d’euros. « Il n’y a pas de limite à notre engagement envers l’euro, quitte à utiliser le plein potentiel de nos outils» a promis Christine Lagarde.

Par J.R.Y, Publié le 19/03/2020, mis à jour le 19/03/2020
Teaser Media
GPBM

Les prochaines semaines seront décisives dans la lutte contre le virus et le soutien de l’économie. Les banques viennent d’annoncer une batterie de mesures pour soutenir les entreprises, les ménages, les professionnels, les TPE. Beaucoup d’entreprises sont à l’arrêt et les employés en chômage technique.

 

Le GPBM répond aux attentes

Les parlementaires avaient suggéré le report des traites de crédit immobilier et à la consommation pour les familles qui se retrouvent momentanément en difficulté financière en raison de l’arrêt d’un pan de l’économie. A l’initiative du Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM), les banques vont plus loin. Selon L’Economiste et La Vie Eco, les clients qui le souhaitent peuvent demander par écrit le report de leurs traites (crédit immobilier et à la consommation) pour 3 mois renouvelable une fois pour la même durée. La demande de renouvellement doit être argumentée. Idem pour les TPE et les professionnels qui pourront dans les mêmes conditions demander un report de leurs crédits moyen et long terme.

Certaines conditions sont quand même requises comme la couverture de la garantie CCG pour les crédits accordés aux particuliers dans le cadre des mécanismes publics comme fogarim, fogaloge. Pareil pour les TPE et professionnels. Les dossiers des PME et grandes entreprises seront étudiés au cas par cas. Ceux qui seront validés pourront bénéficier des reports pour les mêmes durées. En outre, les membres du GPBM vont soutenir les trésoreries des entreprises pour leur permettre de faire face à leurs échéances immédiates comme le paiement des salaires. Ces soutiens doivent être adossés à des garanties publiques.

En contrepartie de ces mesures exceptionnelles, les banques demandent la baisse de la réserve obligatoire et des facilités de refinancement auprès de Bank Al-Maghrib.

 

La BCE s’engage sans limite

A l’étranger, après le discours de guerre du président français Emmanuel Macron, la BCE va déployer l’artillerie lourde pour soutenir l’économie. Après de premières mesures qui ont soulevé de vives critiques, la Banque centrale européenne (BCE) a déclenché le «bazooka» en annonçant un programme d’assouplissement monétaire inédit. Christine Lagarde a dévoilé un programme de rachat de dette publique et privée de 750 milliards d’euros. «Il n’y a pas de limite à notre engagement envers l’euro» a-t-elle promis, «quitte à utiliser le plein potentiel des outils de la BCE».

Cette mesure est censée soulager les banques et les inciter à continuer à financer normalement les entreprises et les ménages. En France, le gouvernement va garantir les prêts des entreprises à hauteur de 300 milliards d’euros.

En prenant cette décision, la BCE frappe plus fort que la FED qui avait annoncé en début de semaine le rachat de 500 milliards de dollars de bons du Trésor et 200 milliards de dollars de titres hypothécaires.

Ces annonces sont-elles de mesure à calmer les marchés ? Rien est sûr. Il faut qu’elles s’accompagnent d’une inversion de tendance sur les contaminations pour être pleinement efficace.


  • Partagez

Crise économique : anticiper dès maintenant l'après Covid-19

L'ONG Tizi Paris composée de jeunes leaders, chercheurs et universitaires a rendu publique une anal...

L’Office des changes lance SMART, sa plateforme de télé-service

Dans le cadre de l’enrichissement et de l’amélioration de ses télé-services, l’Office des Changes a lancé, ce lundi 23 mars, le Système de management des autorisations, reportings et traitements (SMAR...

Le groupe MENARA HOLDING contribue au Fonds de solidarité Covid-19

Dans le cadre de l'initiative lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la création d’un Fonds spécial de solidarité face à la pandémie COVID-19, MENARA HOLDING, à travers sa Fondation Zahid, appo...

Échanges extérieurs : une mission, préserver les réserves de changes

Les chaines d’approvisionnement mondiales sont grippées et le risque de récession plane sur l’écono...

Covid-19 : voici comment les salariés profiteront de l’indemnité CNSS

Le Comité de veille économique (CEV) a pris des mesures en faveur des salariés, qui sont en arrêt p...

Covid-19 : la CGEM et le CVE au chevet des entreprises

Le comité de veille économique (CEV) tient, ce lundi, sa troisième réunion. De nouvelles mesures d'...