Aller au contenu principal

Coronavirus : Soutien massif du secteur financier

Les banques viennent d’annoncer une batterie de mesures pour soutenir les entreprises, les ménages, les professionnels. Il s’agit de mesures exceptionnelles pour leur permettre de surmonter la crise. En contrepartie, les banques demandent le soutien de la Banque centrale. A l’étranger, la Banque centrale européenne a déclenché le « bazooka » en annonçant un programme de rachat de dette publique et privée de 750 milliards d’euros. « Il n’y a pas de limite à notre engagement envers l’euro, quitte à utiliser le plein potentiel de nos outils» a promis Christine Lagarde.

Par J.R.Y, Publié le 19/03/2020, mis à jour le 19/03/2020
Teaser Media
GPBM

Les prochaines semaines seront décisives dans la lutte contre le virus et le soutien de l’économie. Les banques viennent d’annoncer une batterie de mesures pour soutenir les entreprises, les ménages, les professionnels, les TPE. Beaucoup d’entreprises sont à l’arrêt et les employés en chômage technique.

 

Le GPBM répond aux attentes

Les parlementaires avaient suggéré le report des traites de crédit immobilier et à la consommation pour les familles qui se retrouvent momentanément en difficulté financière en raison de l’arrêt d’un pan de l’économie. A l’initiative du Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM), les banques vont plus loin. Selon L’Economiste et La Vie Eco, les clients qui le souhaitent peuvent demander par écrit le report de leurs traites (crédit immobilier et à la consommation) pour 3 mois renouvelable une fois pour la même durée. La demande de renouvellement doit être argumentée. Idem pour les TPE et les professionnels qui pourront dans les mêmes conditions demander un report de leurs crédits moyen et long terme.

Certaines conditions sont quand même requises comme la couverture de la garantie CCG pour les crédits accordés aux particuliers dans le cadre des mécanismes publics comme fogarim, fogaloge. Pareil pour les TPE et professionnels. Les dossiers des PME et grandes entreprises seront étudiés au cas par cas. Ceux qui seront validés pourront bénéficier des reports pour les mêmes durées. En outre, les membres du GPBM vont soutenir les trésoreries des entreprises pour leur permettre de faire face à leurs échéances immédiates comme le paiement des salaires. Ces soutiens doivent être adossés à des garanties publiques.

En contrepartie de ces mesures exceptionnelles, les banques demandent la baisse de la réserve obligatoire et des facilités de refinancement auprès de Bank Al-Maghrib.

 

La BCE s’engage sans limite

A l’étranger, après le discours de guerre du président français Emmanuel Macron, la BCE va déployer l’artillerie lourde pour soutenir l’économie. Après de premières mesures qui ont soulevé de vives critiques, la Banque centrale européenne (BCE) a déclenché le «bazooka» en annonçant un programme d’assouplissement monétaire inédit. Christine Lagarde a dévoilé un programme de rachat de dette publique et privée de 750 milliards d’euros. «Il n’y a pas de limite à notre engagement envers l’euro» a-t-elle promis, «quitte à utiliser le plein potentiel des outils de la BCE».

Cette mesure est censée soulager les banques et les inciter à continuer à financer normalement les entreprises et les ménages. En France, le gouvernement va garantir les prêts des entreprises à hauteur de 300 milliards d’euros.

En prenant cette décision, la BCE frappe plus fort que la FED qui avait annoncé en début de semaine le rachat de 500 milliards de dollars de bons du Trésor et 200 milliards de dollars de titres hypothécaires.

Ces annonces sont-elles de mesure à calmer les marchés ? Rien est sûr. Il faut qu’elles s’accompagnent d’une inversion de tendance sur les contaminations pour être pleinement efficace.


  • Partagez

Assises de la fiscalité : Quelles priorités ?

Les Troisièmes Assises de la Fiscalité se tiendront les 3 et 4 mai prochains. Le comité scientifiqu...

Aziz Akhannouch : La saison agricole sera "moyenne"

Le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, A...

Groupement des Annonceurs du Maroc (GAM) : Cheikhi succède à Jazouli

Youssef Cheikhi a été élu, le 3 avril dernier, président du Groupement des Annonceurs du Maroc (GAM), à l’issue de l’assemblée générale ordinaire élective. Il succède ainsi à Mounir Jazouli, qui est r...

Argentine : L’inflation s’envole

Le Président argentin Mauricio Macri, a annulé le 17 avril sa tournée en Europe. Il devait passer cinq jours la semaine prochaine entre Bruxelles, Zurich et Paris. Il a été contraint à rester dans son...

Lancement de la 14e édition du Salon International de l'Agriculture de Meknès

Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, mardi 16 avril à Sahrij Souani (M...

Le Brexit sans accord, le Maroc en sortira-t-il perdant ?

Selon un rapport des nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), les économies des pays en développement risquent d’être sévèrement impactées par un Brexit sans accord. Le Maroc figure...