Aller au contenu principal

La presse arabophone du 18 mars 2020

"Les pharmaciens redoutent une pénurie de médicaments", "Des chauffeurs de taxis refusent de se plier aux mesures préventives", "Affluence estudiantine massive sur les cours en ligne", "Covid-19 : Les autorités interceptent des autocars de voyageurs", "Casablanca : l'hôpital Moulay Youssef transformé en espace de quarantaine", "Ceuta enregistre ses premiers cas de « contre-immigration » !", "Le PJD adopte les «vidéoconférences» pour ses réunions", "Suspension du paiement des crédits des entreprises dès le 23 mars".

Par Iliasse E., Publié le 18/03/2020, mis à jour le 18/03/2020
Teaser Media
La presse arabophone

AL-MASSAE : Les pharmaciens redoutent une pénurie de médicaments. La Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc sonne l'alerte autour de l'écoulement rapide des réserves de médicaments en pharmacies. Face au climat d'incertitude, l'affluence sur les pharmacies a été massive. La Confédération condamne le fait que des citoyens se constituent des stocks personnels sans pour autant en avoir besoin, ce qui mettra en cause la disponibilité future de certains médicaments.

 

Des chauffeurs de taxi refusent de se plier aux mesures préventives. Des chauffeurs de grands taxis s'insurgent contre les mesures préventives décrétées par le ministère de l'Intérieur, notamment celle de se limiter à transporter 3 passagers au lieu de 6. Certains roulent toujours à leur capacité maximale, et d'autres ont répercuté l'impact de cette mesure sur le citoyen. Le coût de certains trajets a doublé, constate le quotidien qui cite l'exemple de l'axe Casablanca-Berrechid où le tarif est passé de 17 à 34 dhs.

 

 

AL-AKHBAR : Affluence estudiantine massive sur les cours en ligne. La formule d'enseignement à distance élaborée par le ministère de l'Éducation recueille des avis favorables dès son lancement. Une affluence massive a été enregistrée sur «TelmidTICE», plateforme de e-learning mise à disposition des élèves et étudiants.

 

Covid-19 : Les autorités interceptent des autocars de voyageurs. Les autorités ne badinent plus avec l'application des mesures préventives, spécifiquement celle de l'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. Le quotidien révèle que les services de la Gendarmerie Royale et la Sûreté Nationale ont intercepté plusieurs autocars de voyageurs à destination de zones touristiques du Nord, notamment vers Chefchaouen.

 

 

AL-AHDATH : Casablanca : l'hôpital Moulay Youssef transformé en espace de quarantaine. Le ministère de la Santé se prépare à annoncer sa décision de transformer l'hôpital Moulay Youssef de Casablanca en un espace de quarantaine. Il accueillera exclusivement les cas suspectés d'être atteints de Covid-19, révèle le quotidien. Les cas testés positifs seront conduits en chambres d'isolements, alors que les cas critiques seront transportés vers le CHU Ibn Rochd de Casablanca.

 

Ceuta enregistre ses premiers cas de «contre-immigration» ! Cinq jeunes Marocains coincés à Ceuta ont pu, dans la nuit du 16 mars, forcer le passage de Bab Sebta et regagner le territoire marocain. Une source a confié au journal que les jeunes ont été transférés «sous haute surveillance policière et sanitaire» à l'hôpital de Tétouan. Ils y ont été mis en quarantaine. Les autorités de Ceuta, quant à elles, poursuivent leur traque des ressortissants coincés et les déportent vers Algésiras, indique le quotidien.

 

 

AKHBAR-AL-YOUM : Le PJD adopte les «vidéoconférences» pour ses réunions. La direction du Parti de la Justice et du Développement a adopté des mesures préventives pour protéger ses membres, surtout après l'annonce de la contamination du ministre (et membre du parti) Abdelkader Amara. La réunion du Secrétariat général du PJD, tenue le 16 mars, s'est ainsi déroulée en vidéoconférence. Amara a également pu prendre part à cette réunion.

 

ASSABAH : Suspension du paiement de crédits en faveur des entreprises dès le 23 mars. Réuni le 16 mars, le Comité de veille économique (CVE) a décidé la mise en place d'une batterie de mesures pour accompagner les entreprises impactées par l'épidémie de Covid-19. Le quotidien annonce que la suspension du paiement des crédits ainsi que l'acquittement des charges sociales, décisions entreprises par le CVE, devront entrer en vigueur le lundi 23 mars. Le secteur du tourisme en sera le premier bénéficiaire : près de 8 500 entreprises employant quelque 500 000 personnes sont concernées.

 

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...

Nos téléphones écoutent-t-ils nos conversations ?

Tout le monde a déjà été surpris de voir apparaître une publicité sur internet pour un produit dont il venait de parler. Ce constat laisse aussi place aux théories de complot, poussant ainsi la majori...

Sous quelles conditions peut-on voyager en Espagne ?

Depuis le dernier déconfinement en Europe, plusieurs pays retrouvent une vie normale, mais également le monde du tourisme. Après l’annonce de la réouverture du ciel du Maroc, c’est à l’Espagne de rouv...