Aller au contenu principal

La presse arabophone du 7 mars 2020

"Le Maroc passe à la 2e phase de la réforme du régime de change", "Covid-19 : dispositif exceptionnel mis en place par la RAM", "Bourita défend le sujet du changement climatique", "Le RNI suspend son programme -100 jours 100 villes-", "Le Maroc 1er du classement des pays qui abusent du dopage", "Des violations dans un projet royal à Salé".

Par Hicham A., Publié le 07/03/2020 à 01:10, mis à jour le 07/03/2020 à 08:47
Teaser Media
La presse arabophone

Communiqué de presse : Le Maroc passe à la 2e phase de la réforme du régime de change. Le Ministère de l'Économie, des Finances a décidé de procéder à un élargissement de la bande de fluctuation du dirham. À partir du 9 mars 2020, celle-ci sera de ±2,5% à ±5% par rapport à un cours central fixé par Bank Al Maghrib sur la base d'un panier de devises composé de l'euro pour 60%, et du dollar américain, pour 40%. Cet élargissement s'inscrit dans le cadre de la poursuite du processus de réforme du régime de change, initié en janvier 2018, permettant de renforcer la capacité de l'économie marocaine à absorber les chocs externes, soutenir sa compétitivité et contribuer ainsi à améliorer sa croissance. Cette seconde phase intervient après l'atteinte des objectifs assignés à la première phase. Bank Al Maghrib veillera au bon déroulement du processus et pourra intervenir pour garantir la liquidité du marché.

 

AL-MASSAE : Covid-19 : dispositif exceptionnel mis en place par la RAM. Coronavirus oblige, Royal Air Maroc a mis en place des dispositions particulières pour aider ses clients à gérer leurs déplacements. Ainsi, les clients ayant acheté des billets avant le 31 mars 2020, pourront reporter leur voyage jusqu'au 31 mai 2020, sans frais supplémentaires. Aussi, la RAM a rassuré ses clients quant à la possibilité de reporter le voyage sans frais au plus tard 72 heures avant le départ du vol, il est également possible d'annuler le voyage sans frais au plus tard 72 heures avant le départ du vol.

 

AL-AHDATH : Bourita défend le sujet du changement climatique. Le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita, a reçu ce vendredi, 150 membres du réseau «Les Panafricaines», au siège de son ministère. «Les Panafricaines» est un réseau de femmes journalistes issues des 54 pays du continent. Dans une allocution adressée à ces femmes, Nasser Bourita a souligné l'importance de l'action des médias face à la gravité des conséquences des changements climatiques : «Traiter la question du changement climatique n'est pas un luxe pour l'Afrique, c'est une urgence et une nécessité.» Selon le ministre, c'est la raison pour laquelle que le Royaume s'est engagé dans la promotion des énergies propres, et ambitionne de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique marocain à 52 % d'ici 2030.

 

AKHBAR-AL-YOUM : Le RNI suspend son programme "100 jours 100 villes". Le Coronavirus semble freiner de plus en plus de manifestations. En effet, le parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) a annoncé vendredi la suspension de son programme "100 jours 100 villes" par crainte de l'épidémie. Le parti inscrit cette décision dans le cadre des mesures de prévention prises contre le virus par le gouvernement. Le RNI ajoute également vouloir protéger la santé des citoyens qui participent aux rassemblements tenus dans les différentes régions du Royaume.

 

ASSABAH : Le Maroc 1er du classement des pays qui abusent du dopage. L'unité d'intégrité de la Fédération internationale d'athlétisme a porté un coup sévère à la Fédération royale marocaine. Ce jeudi, la publication d'un rapport de cette unité montre que le Maroc et le Nigéria sont au premier rang des pays qui connaissent une augmentation du dopage, en raison de leur non-respect des règles stipulées à l'article 15 de la loi antidopage, avec la Biélorussie, le Bahreïn, l'Ethiopie, le Kenya et l'Ukraine.

 

Des violations dans un projet royal à Salé. Mohamed Yacoubi, le Wali de Rabat-Salé-Kénitra, et Omar Touimi, le gouverneur de Salé, viennent de découvrir des violations dans la distribution des magasins du projet royal "Souk al-Saleheen" dans le district de Salé Tabriket. Cette découverte coïncide avec la date approchante de son inauguration par Sa Majesté le roi Mohammed VI, les travaux de construction venant d'être achevés. Le projet, dont le lancement a été donné il y a deux ans et demi, a coûté 35 milliards de dirhams. Les enquêtes des responsables ont montré que dix femmes, essentiellement des épouses de fonctionnaires, ont bénéficié des magasins en question, sans pour autant appartenir à la liste préliminaire établie par les autorités territoriales.

22e anniversaire de la mort de feu le roi Hassan II

Ce vendredi 23 juillet marque le 22e anniversaire de la mort de feu roi Hassan II. Bien que ce jour soit commémoré avec une grande tristesse, il a aussi été porteur d’espoir pour un nouveau départ ave...

Pegasus : les dessous d’une affaire de grande envergure

Conçu en 2013 et vendu officiellement à des organisations étatiques pour la surveillance des person...

Covid-19 : un nouveau rappel à l'ordre du ministère de la Santé

La progression vertigineuse de la Covid-19 au Maroc a poussé le ministère de la Santé à hausser le ...

Vaccin de Sinopharm : le Maroc réceptionne deux millions de doses

Ce vendredi 23 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit de deux millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le...

Comment s'organise l'Aïd Al-Adha au Maroc ?

La célébration de l’Aïd Al-Adha, Aïd El-Kébir, qui est la plus grande fête de l’année pour les musu...

Covid-19 : grave détérioration des indicateurs de la pandémie

Le bilan épidémiologique bimensuel du ministre de la Santé souligne que le nombre d’infections à la Covid-19 a connu une importante hausse durant les deux dernières semaines. Selon Abdelkrim Meziane B...