Aller au contenu principal

La presse arabophone du 18 février 2020

Retrouvez diverses informations et nouvelles, "Taghazout Bay : ce qu'il faut savoir", "Le Coronavirus fait tomber des responsables militaires", "Des réseaux mafieux vendent des femmes marocaines", "Crise au sein de la majorité gouvernementale", "Le juge d'instruction convoque Khalid Alioua", "Droit de grève... un pas vers le consensus", "Viol d'une mineure à Marrakech : Une association demande la convocation de l'ambassadeur du Koweït".

Par Hicham A., Publié le 18/02/2020, mis à jour le 18/02/2020
Teaser Media
La presse arabophone

ASSABAH : Taghazout Bay : ce qu'il faut savoir. Sur instruction du Roi, la brigade nationale de recherche et d'intervention (BRI), affiliée à la Gendarmerie royale, a été mandatée pour enquêter sur le dossier des violations des lois urbaines et des infractions enregistrées lors de la construction d'une dizaine de villas, résidences et immeubles sur la côte de Taghazout, près d'Agadir. Et d'ajouter que les autorités administratives ont entamé les procédures de démolition de quelques 54 propriétés depuis samedi dernier.

 

Le Coronavirus fait tomber des responsables militaires. Le Covid-19 est derrière les sanctions infligées la semaine dernière à deux officiers de haut rang de l'hôpital militaire Mohammed V à Rabat. Un colonel a été transféré vers une autre ville tandis qu'un général a été mis à la retraite. Les deux responsables n'auraient pas pris les dispositions nécessaires pour respecter les précautions suggérées envers le virus mortel.

 

Des réseaux mafieux vendent des femmes marocaines. À Dubaï, des Russes dirigeant un réseau de "proxénétisme" retiennent de force des marocaines, pour les obliger à se prostituer, puis les revendent à d'autres réseaux similaires en échange d'importantes sommes d'argent. Elles étaient également retenues par des réseaux de proxénétisme dirigés par des Marocains, qui s'en débarrassaient, en les vendant à d'autres gangs.

 

 

AKHBAR : Crise au sein de la majorité gouvernementale. Après que le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, ait menacé de retirer le projet de Code pénal du parlement, une nouvelle crise risque d'éclater au sein de la majorité gouvernementale d'une part, et entre le gouvernement et le parlement d'autre part. Une source gouvernementale a d'ailleurs affirmé que le ministre de la Justice estime que le projet de loi doit être revu par le Conseil de gouvernement, avant de le soumettre au vote des parlementaires.

 

Le juge d'instruction convoque Khalid Alioua. Le dossier de Khalid Alioua, ancien ministre et directeur général du Crédit immobilier et hôtelier (CIH), est revenu au premier plan après avoir été de nouveau convoqué par le tribunal. Les sources du journal ont appris que le juge d'instruction continuera d'enquêter sur Alioua au sujet de détournements de fonds importants et de graves infractions qu'avaient commis la banque sous son mandat.

 

AHDATH : Droit de grève... un pas vers le consensus. Le journal se demande si le ministère de l'Emploi et de l'Intégration professionnelle a pris des mesures pour mettre fin à la controverse sur la loi régissant le droit de grève ? Une source gouvernementale a révélé que le ministre du Travail, Mohamed Amkraz, a gagné des points dans ses relations avec les syndicats après leur avoir demandé de formuler leur conception du projet de loi dans le but d'essayer de trouver un consensus.

 

AKHBAR : Viol d'une mineure à Marrakech : une association demande la convocation de l'ambassadeur du Koweït. Omar Arbib, membre du Bureau central de l'Association marocaine des droits de l'Homme, a appelé le Maroc à convoquer l'ambassadeur du Koweït à Rabat. Il souhaite que le Maroc lui exprime une protestation officielle pour "atteinte à la souveraineté nationale et à l'indépendance de la justice du Maroc". Et d'ajouter que le militant pense que le diplomate koweïtien a usé de pressions pour permettre à son compatriote accusé d'avoir violé une enfant de moins de 14 ans, de quitter le pays et d'échapper à la justice.

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...

Nos téléphones écoutent-t-ils nos conversations ?

Tout le monde a déjà été surpris de voir apparaître une publicité sur internet pour un produit dont il venait de parler. Ce constat laisse aussi place aux théories de complot, poussant ainsi la majori...

Sous quelles conditions peut-on voyager en Espagne ?

Depuis le dernier déconfinement en Europe, plusieurs pays retrouvent une vie normale, mais également le monde du tourisme. Après l’annonce de la réouverture du ciel du Maroc, c’est à l’Espagne de rouv...