Aller au contenu principal

La presse arabophone du 1 février 2020

Retrouvez diverses informations et nouvelles, "Des fonctionnaires du ministère de la santé dans de sales draps", "Désaccord de la majorité autour du nouveau Code pénal", "Coronavirus : le maroc prend ses précautions", "Le projet de grand stade de Tétouan en stand-by", "Abdelali Doumou devant le juge d'instruction", "Que se passe-t-il à l'Union constitutionnelle ?", "Un réseau de trafic de drogue démantelé".

Par Hicham A., Publié le 01/02/2020 à 01:35, mis à jour le 01/02/2020 à 07:17
Teaser Media
La presse arabophone

AL-MASSAE : Des fonctionnaires du ministère de la santé dans de sales draps. Khalid Ait Taleb, le ministre de la Santé, a décidé de licencier des cadres du ministère qui sont impliqués dans des affaires de corruption et de détournement de fonds publics. Les sources du journal ont souligné que d'autres responsables du ministère seront également entendus dans des affaires similaires et risquent d'être limogés.

 

AKHBAR-AL-YOUM : Désaccord de la majorité autour du nouveau Code pénal. Le projet de loi du Code pénal est devenu une question de désaccord au sein du gouvernement. Le projet actuellement débattu au Parlement a été initié par le précédent gouvernement de Benkirane et n'a pas encore été discuté par le gouvernement actuel. Selon une source de la majorité gouvernementale, la raison du différend ne serait pas seulement liée à l'enrichissement illicite mais à des considérations internes et certains conflits d'intérêts de partis actuellement dans la majorité. Cette réforme du Code pénal pourrait au final faire exploser la majorité gouvernementale.

 

Coronavirus : le Maroc prend ses précautions. Le nouveau virus provenant de Chine continue de répandre la terreur à travers le monde, en particulier après sa propagation dans plus 20 pays, ce qui a poussé l'OMS à décréter l'état d'urgence. Face au nombre croissant de décès et de personnes infectées par le virus, Khalid Ait Taleb, le ministre de la Santé, a pris toutes les mesures nécessaires pour éviter que le virus arrive au Maroc en imposant des contrôles sanitaires stricts dans les points d'arrivés comme les ports et les aéroports. Il a également prévu la mise en quarantaine d'une centaine d'étudiants marocains résidant dans la province de Hubei, rapatriés ce jour sur ordre du Roi.

 

AHDATH : Le projet de grand stade de Tétouan en stand-by. Les travaux de construction du grand stade de Tétouan ont été interrompus pour des raisons inconnues. Autour de ce projet en stand-by, des entrepreneurs sont accusés d'en avoir détourné l'utilisation à leur profit. Cela a provoqué une grande indignation de la part des citoyens de la ville et des environs, qui comptent énormément sur la réalisation de cette enceinte. Le roi Mohammed VI avait inauguré le projet du grand stade de Tétouan en 2015, sur une superficie de plus de 6 hectares, d'une capacité de 40 410 places assises, dont 400 sont réservées aux personnes à besoins spécifiques.

 

Abdelali Doumou devant le juge d'instruction. Abdelali Doumou, ancien chef du Conseil communal de Marrakech-Tensift-ALHaouz, et ancien parlementaire de l'Union socialiste des forces populaires, fait face à des accusations de gaspillage et de détournement de fonds publics. À l'origine de cette situation, une plainte déposée en 2015 par la branche régionale de l'Association marocaine pour la protection des fonds publics se plaignant des déséquilibres financiers et juridiques qui ont entaché la gestion publique de la région de Marrakech-Tensift-ALHaouz lorsque Doumou en était le président. Le procureur du roi près la cour d'appel de Marrakech, a renvoyé l'affaire au juge d'instruction qui convoquera l'intéressé dans les prochains jours. Affaire à suivre...

 

 

ASSABAH : Que se passe-t-il à l'Union constitutionnelle ? L'étau se resserre autour de Mohammed Sajid, le secrétaire général de l'Union constitutionnelle, qui fait face à une forte rébellion au sein du bureau politique, dirigée par des figures de proue du parti dont Hassan Abiaba, ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. Des sources au sein du parti ont indiqué qu'un nouveau mouvement dénommé "Mouvement pour le changement" a appelé au boycott de la réunion du bureau politique convoquée par Mohammed Sajid, pour protester contre ses décisions unilatérales.

 

Un réseau de trafic de drogue démantelé. Les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire ont débarqué, depuis mercredi soir dernier, à Tétouan, pour enquêter sur une affaire de trafic de drogue, via le point de passage frontalier Bab Sebta. L'enquête vise à déterminer l'étendue de ce réseau mafieux et identifier les identités des personnes derrière ce réseau.

 

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis adopté

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis a été adopté en deuxième lecture par la Chambre des ...

Être une femme, ça coûte cher

C’est une triste réalité qu’on ne peut pas contester : les femmes sont moins bien payées que les hommes. «Ce qui coûte le plus cher, c’est l’argent qui n’est pas gagné, c’est-à-dire tout le travail no...

Comment se rendre au Portugal depuis le Maroc ?

Contrairement aux autres pays européens, le Portugal veut accueillir un nombre limité de vacanciers. En effet, seuls les voyageurs en provenance des pays de l’Union européenne (UE), de pays de l’espac...

RAM : le point sur le remboursement, changement et disponibilité des billets

À l'approche de la saison estivale, Royal Air Maroc (RAM) a mis en place un dispositif «exceptionnel» afin de faciliter le déplacement des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Dans un communiqué, la...

C’est parti pour l’opération Marhaba 2021

L’opération Marhaba 2021 démarre ce mardi 15 juin 2021. Afin d’inciter les Marocains résidant à l’é...

La vaccination ne protège pas à 100% de la Covid-19

Bien qu’ayant reçu les deux doses du vaccin contre la Covid-19, certaines personnes dans la région de Casablanca-Settat ont contracté le virus. Ces nouveaux cas, qui ont été admis au centre hospitalie...