Aller au contenu principal

La presse arabophone du 24 décembre 2019

Vous pouvez retrouver diverses informations et nouvelles, "Du rififi au ministère de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille", "Le ministère de la santé refait parler de lui", "Nouvel an : les autorités sur le qui-vive", "Le projet de loi sur la délimitation maritime reporté", "Maroc : l'immobilier en crise", "Un banquier dans de mauvais draps", "La police convoque le président de l'association la plus riche au Maroc".

Par Hicham A., Publié le 24/12/2019 à 08:56, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

ASSABAH : Du rififi au ministère de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille. Le quotidien rapporte que le Syndicat national de l'Agence de développement social, affilié à l'union nationale des travailleurs, est en colère contre le ministère de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille. Le syndicat a appelé la ministre de tutelle et les autorités à ouvrir une enquête urgente sur les opérations d'espionnage des courriers électroniques des cadres et des utilisateurs de l'agence de développement social. Affaire à suivre…

 

Le ministère de la santé refait parler de lui. D'après le journal, les services d'inspection interne du ministère de la Santé ont présenté au nouveau ministre les rapports et bilan financiers. Plusieurs infractions ont été enregistrées. A titre d'exemple, l'ancien ministre de tutelle est intervenu à plusieurs reprises, pour arrêter des opérations d'achat ou même le retrait des licences de certaines entreprises. Par ailleurs, des déséquilibres décrits comme graves dans la mise en œuvre des marchés publics ont été enregistrés. Affaire à suivre...

 

 

AHDATH : Nouvel an : les autorités sur le qui-vive. Dans le journal, nous lisons que le directeur général de la DGSN, Abdelatif Hammouchi, a donné des instructions strictes à toutes les directions de la sécurité au Maroc pour renforcer la "vigilance" à l'approche du nouvel an. Des officiers de polices armés protègeront les aéroports, les consulats et autres. Et d'ajouter que la DGSN a tous mis en œuvre pour que les festivités du nouvel an se passent dans les meilleures conditions.

 

AL-ALAM : Le projet de loi sur la délimitation maritime reporté. La Chambre des représentants a décidé de reporter l'adoption du projet de loi relatif à la délimitation des eaux territoriales du Maroc. Des sources ont confirmé au journal que le report s'est fait à la demande du gouvernement, en particulier du ministère des Affaires étrangères. Les mêmes sources ont indiqué que la loi donne au parlement un délai allant d'une semaine à un mois pour approuver de tels projets après leur validation par le Comité des Affaires étrangères.

 

Maroc : l'immobilier en crise. Dans le même journal, on lit que le marché de l'immobilier au Maroc a enregistré une stagnation durant l'année 2019 due à la baisse de la demande. Malgré les privilèges accordés aux promoteurs immobiliers dans le cadre du contrat du programme visant à fournir des logements moyens, économiques et haut de gamme, le secteur vit une crise sans précédent. Affaire à suivre...

 

 

AKHBAR : Du nouveau dans l'affaire de détournement de fond public de Kenitra. La police judiciaire avait arrêté des individus pour détournement de fonds, gaspillage de fonds publics et falsification de documents officiels. Le tribunal de première instance de Rabat vient d'accepter la demande des 10 accusés en levant la main sur ce dossier et en le renvoyant à la cour d'appel de Kénitra. Rappelons que le principal accusé est un ancien directeur d'une agence bancaire qui aurait mal géré l'agence pendant des années avant que la banque ne s'en rende compte et décide de le poursuivre en justice.

 

AL-MASSAE : La police convoque le président de l'association la plus riche du Maroc. La Brigade nationale de police judiciaire a commencé à examiner les documents comptables de l'association la plus riche du Maroc en raison de suspicions relatives à la mauvaise gestion de son budget annuel estimé à 20 milliards de centimes. Et d'ajouter que la police a convoqué plusieurs cadres de l'association. Cette affaire risque de faire couler beaucoup d'encre étant donné que le président de l'association n'est autre que Ahmed Khalil Bensmail, un des vice-présidents de l'UMT.

Coronavirus : le nombre de décès journalier en baisse

Ce mardi 22 juin à Rabat, Abdelkrim Meziane Bellefquih, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, a présenté le bilan bimens...

Cannabis : ce qu’il faut savoir sur le CBD

Le cannabis est désigné par plusieurs appellations, notamment Marijuana, Haschich, weed, ganja, chanvre, herbe… Toutefois, chacune de ces appellations concerne un produit différent. La consommation de...

Euro 2020 : coup dur pour les bleus après la blessure de Dembélé

L’international français Ousmane Dembélé s’est blessé face à la Hongrie lors du second match de l’équipe de France à l’Euro 2020. La blessure du pensionnaire du FC Barcelone nécessitera un traitement ...

VivaTech : l’UM6P présente l’innovation technologique Made in Morocco

Du 16 au 19 juin, l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P), en partenariat avec le Groupe OCP, a représenté l’innovation technologique "Made in Morocco" à la cinquième édition de Viva Technology ...

Open Sky international lance la première école trilingue du Maroc

Dans un communiqué récemment publié, le groupe familial d’enseignement Open Sky international (OSI) a annoncé qu’il inaugure un premier établissement à Casablanca et déploie son offre d’enseignement t...

Recrutement de médecins étrangers : les exigences des syndicats de la santé

Le projet de loi 33.21, qui vise à modifier la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine au M...