Aller au contenu principal

CGEM : Trois binômes pour la présidence

À deux semaines de la date limite du dépôt de candidature, fixée au 13 décembre 2019, l’identité de 3 binômes sélectionnés pour la présidence de la CGEM a été dévoilée. Khalid Benjelloun et Abdelkrim Mehdi ont affirmé ce vendredi leur volonté de se porter candidats à l’élection présidentielle. Deux autres équipes ont été révélées, il s’agit du binôme Hakim Abdelmoumen-Youssef Mouhyi et Chakib Alj-Mehdi Tazi.

Par Mohamed Laabi, Publié le 29/11/2019 à 16:56, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La course à la présidence de la CGEM s’annonce très rude. Ce vendredi, Khalid Benjelloun et Abdelkrim Mehdi se sont portés candidats, respectivement aux postes de président et de vice-président du patronat, rapportent en exclusivité nos confrères du Le360. Avant eux, le binôme Chakib Alj - Mehdi Tazi et Hakim Abdelmoumen - Youssef Mouhyi ont également annoncé leur intention de postuler pour la présidence de la confédération patronale. Les candidatures ne sont pas encore officielles puisqu’elles n’ont pas encore été déposées auprès des instances de la confédération. La date limite de dépôt est fixée au 13 décembre 2019.

 

« Un manque de respect flagrant de nos règles »

Selon nos confrères de Médias24, le binôme Abdelmoumen-Mouhyi jugerait invalide la candidature du binôme Alj-Tazi. Et pour cause ? Un non-respect des statuts de la CGEM. « Pour mon binôme, la candidature de Chakib Alj et Mehdi Tazi n’est plus valide. Ils se sont déclarés candidats à la présidence de la CGEM sans avoir déposé de dossier de candidature et sans attendre la validation de celle-ci par le comité électoral de la CGEM », dénonce Youssef Mouhyi. Ce dernier ajoute que : « C’est un manque de respect flagrant de nos règles électorales. C’est la CGEM qui autorise ou pas la candidature pour une raison simple : quand on prend la parole en tant que candidat, cela veut dire que la confédération a déjà accepté votre profil comme prétendant au mandat de président ou vice-président. Ce n’est qu’à ce titre qu’on peut s’exprimer. Ce binôme a déjà commencé sa campagne électorale. Il est sur les réseaux sociaux, sur les médias en se déclarant candidat. Même son programme a été dévoilé », dénonce Mouhyi.

 

Le binôme menace même de saisir le tribunal administratif si la CGEM venait à valider leur candidature. « Pour nous, ce binôme est hors-jeu. Nous considérons que sa candidature sera rejetée. Nous avons tous les documents qui attestent de cela. Si pour n’importe quelle raison, le comité électoral de la CGEM valide leur candidature, nous saisirons le tribunal administratif ». Pour rappel, le lancement des appels à candidatures a eu lieu le 31 octobre 2019, le conseil d’administration se réunira le 16 décembre 2019, pour valider les profils avant de tenir une assemblée générale et dévoiler le nouveau président du patronat, le 22 janvier 2020.

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...