Aller au contenu principal

Le Maroc va accueillir le Sommet des affaires États-Unis–Afrique 2020

Le Conseil des entreprises de l’Afrique (Corporate Council on Africa ou CCA) accueillera la prochaine édition du Sommet des affaires États-Unis–Afrique en juin 2020 à Marrakech. L’annonce a été faite lundi à Washington par Florizelle Liser, Présidente du CCA, en présence de Joumana Alaoui, ambassadrice du Maroc aux États-Unis.

Par Nora Jaafar, Publié le 05/11/2019 à 15:14, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Suite à un processus de sélection stratégique, le conseil d’administration du CCA a choisi le Maroc pour accueillir le Sommet États-Unis–Afrique en 2020. Après avoir rejoint l’Union africaine et signé l’Accord de libre-échange continental, le royaume a prouvé son engagement vis-à-vis de la promotion du développement économique de l’Afrique, faisant de lui une destination idéale pour l’organisation de l’événement, indique le communiqué du CCA.

 

« Nous sommes ravis de retourner sur le continent pour le Sommet 2020 et nous attendons avec impatience de travailler en partenariat avec le gouvernement du Royaume du Maroc », a déclaré Florizelle Liser, Présidente et CEO du Corporate Council on Africa. L’ambassadrice du Maroc a quant à elle exhorté les entreprises à profiter des opportunités uniques qui seront présentées lors du Sommet en 2020. « En tant que portail de l’Afrique, le Maroc s’est engagé à accroître ses investissements au niveau du continent... et est heureux d’accueillir le Sommet des affaires États-Unis–Afrique à Marrakech ».

 

À compter de cette année, le CCA a décidé d’offrir à ses membres, ses investisseurs et ses principaux intervenants du milieu des affaires américain et africain l’occasion d’échanger sur les derniers développements du secteur en Afrique, indique le communiqué de presse du CCA.

 

Depuis sa création en 1997, ce Sommet a été considéré comme le principal forum des affaires et des investissements entre les États-Unis et l’Afrique. Avec plus de 1 300 participants, il a connu un niveau d’engagement élevé, notamment la participation de chefs d’État, de vice-présidents et de Premiers ministres de neuf pays africains, de ministres de plus de 25 pays, de plus de 100 hauts responsables du gouvernement américain et d’un nombre exceptionnel de chefs d’entreprise internationaux issus de divers secteurs. C’est une plate-forme qui permet aux représentants des secteurs privé et public africains comme américains de s’engager dans des domaines clés tels que l’agro-industrie, l’énergie, la santé, les infrastructures, le commerce, les technologies d'informations et de communication et les finances.

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...