Aller au contenu principal

Climat : les États-Unis engagent leur retrait de l'accord de Paris

Ce lundi 4 novembre, le président américain Donald Trump a officiellement annoncé que les États-Unis vont quitter l’accord de Paris sur le climat, affirmant sa volonté de renoncer à l’engagement de Barack Obama vis-à-vis de cette cause. Cette sortie aura lieu dans un an.

Par Khansaa Bahra, Publié le 05/11/2019 à 10:30, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Dans un communiqué, Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, a annoncé avoir officiellement entamé le retrait de son pays du traité international, le premier accord universel relatif au climat et au réchauffement climatique. Cet accord est le fruit des négociations de la Conférence de Paris de 2015 et vise à contenir la hausse de la température mondiale à moins de 2 °C par rapport à l’ère préindustrielle. Cependant, les États-Unis qualifient cet engagement de « désastre » et de « tueur d’emplois », soulignant qu’il paralyse la croissance et empiète sur la souveraineté des États-Unis. En effet, dans son communiqué, Pompeo dépeint l’accord  comme un « fardeau économique injuste imposé aux travailleurs, entreprises et contribuables américains », bien que le texte souligne que chaque pays devrait fixer librement ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Ce retrait sera effectif dans un an, un jour après l’élection présidentielle américaine de 2020. Même si un candidat démocrate respectueux du climat remporte la Maison-Blanche, la réintégration sera très compliquée.

 

Le départ des États-Unis n’affectera pas immédiatement les efforts entrepris pour le climat, mais la réussite de l’accord repose sur l’engagement des grands pollueurs du monde dont ils font partie avec notamment la Chine et l’Inde, dont la capitale est actuellement paralysée par la pollution.

La France établit un pont maritime pour aider la Tunisie à faire face à la Covid-19

La France a établi un "pont maritime" pour fournir des vaccins anti-Covid-19 et de l’oxygène médical à la Tunisie, qui fait face à une grave recrudescence des contaminations et des décès. En effet, au...

L’Afghanistan aux mains des talibans

Ce jeudi 22 juillet, les talibans ont affirmé qu’ils contrôlaient 90% des frontières de l’Afghanistan. «Les frontières de l’Afghanistan avec le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan, l’Iran» son...

France : grande polémique autour des nouvelles mesures anti-Covid

En France, le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants ont été adoptés en première lecture par les députés. Les échanges ont duré toute la nuit avant le ...

Pfizer et AstraZeneca efficace contre Delta, Epsilon résistant aux vaccins à ARN messager

Selon une étude récemment publiée dans le New England Journal of Medicine, les vaccins anti-Covid-19 de Pfizer et AstraZeneca sont efficaces contre le variant Delta. En effet, deux doses du vaccin Pfi...

Pourquoi y a t-il une place de la Grand'Goule à Poitiers ?

Dans cet épisode du podcast consacré aux histoires extraordinaires, récits et légendes, 20 minutes évoque la Grand’Goule, le monstre sanguinaire devenu emblème de Poitiers. La Grand'Goule est une bête...

Pedro Castillo élu président du Pérou

Ce lundi soir, Pedro Castillo a été proclamé officiellement vainqueur de l’élection présidentielle. «Je proclame président de la République José Pedro Castillo Terrones», a déclaré le président du Jur...