Aller au contenu principal

Doing Business: les RNIstes taclent le PJD

Le RNI et le PJD continuent de se livrer un véritable bras de fer au siège du parlement. Cette fois, le sujet de leur dispute est le classement Doing Business publié par la banque mondiale la semaine dernière et qui concerne l’environnement des affaires de chaque pays. Le Maroc s’est hissé à la 53e place mondiale sur 190 pays. Le RNI estime que c’est grâce à ses ministres des Finances, de l’Industrie et du Commerce, ainsi que celui de l’Agriculture, que le royaume a pu avancer dans ce classement. Un avis que ne partagent pas les hommes d’El Otmani.

Par Mohamed Laabi, Publié le 31/10/2019 à 11:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La chambre des représentants du parlement a été, le mercredi 30 octobre, le théâtre d’un échange intense entre députés Pjdistes et Rnistes. Les deux partis politiques s’approprient les résultats du récent rapport de la banque mondiale, qui note chaque pays pour son environnement des affaires. Pour rappel, le Maroc a gagné 7 places dans ce classement publié la semaine dernière et occupe désormais la 53e position mondiale.

 

Lors de son intervention, Mustapha El Ibrahimi, chef du groupe parlementaire du PJD a demandé au ministre Mohamed Benchaâboun de donner plus d’importance et d’autonomie aux directeurs centraux de son ministère afin de poursuivre la progression dans ce classement, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dans son numéro du jeudi 31 octobre 2019.

La réponse du RNI n’a pas tardé. Taoufiq Kamil, chef du groupe parlementaire du parti de la colombe a déclaré que le mérite de hisser le royaume dans ce classement revient aux ministres RNistes des Finances, du Commerce, de l’Industrie, de l’Agriculture et de la Pêche maritime.

 

« Nous sommes fiers de ce qu’ont pu réaliser nos ministres durant leur parcours gouvernemental et particulièrement dans ce gouvernement actuel. Depuis la publication de ce classement, certains veulent s’adjuger tous les efforts que nous avons consentis pour en arriver là. Je demande au chef du gouvernement Saad Dine El Otmani d’établir le bilan de chaque département ministériel et d’évaluer son impact sur le vécu des citoyens », réclame Kamil.

 

Lors de son passage au grand oral, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a souligné que les progrès accomplis par le Maroc dans ce classement ont été réalisés grâce aux réformes et mesures des différentes parties prenantes et qui ont contribué à la qualité des services des citoyens, souligne le site Hespress FR.

 

Interdiction de la saisie des biens de l’État : Le RNI-UC s’y oppose

Concernant le projet de loi de finances 2020, le groupe parlementaire RNI-UC a clarifié sa position par rapport à l’article 9 du projet qui interdit la saisie des biens de l’État même si elle est ordonnée par la justice. Selon Al Ahdath Al Maghribia, le groupe parlementaire s’oppose catégoriquement à cette mesure, car elle porte atteinte aux dispositions constitutionnelles énoncées dans l’article 126 de la loi. D’un autre côté, le groupe parlementaire estime que cette mesure risque de briser tous les efforts de l’État qui veille à améliorer l’environnement des affaires et encourager l’investissement au royaume.

 

Ce classement Doing Business reste à considérer avec du recul et il existe un réel décalage entre les résultats de la banque mondiale et le vécu quotidien des investisseurs et des entreprises au Maroc. Rappelons que les fermetures d'entreprises ont connu une augmentation de 9% sur le premier semestre ou encore que le HCP nous informe que le taux d’activité et d’emploi est en baisse. Des chiffres qui nous interpellent et qui ne requièrent pas la revendication des partis politiques.

USA-Maroc : le partenariat des deux pays de plus en plus fort

Joey Hood, secrétaire américain d’État adjoint par intérim aux affaires du Proche-Orient, a loué le partenariat entre le Maroc et les États-Unis lors de sa visite à Rabat. Ce mercredi 28 juillet, Hood...

Le Malawi prévoit d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Ce mardi 27 juillet, Eisenhower Nduwa Saxon Mkaka, ministre Malawi des Affaires étrangères, a annoncé, lors d’un point de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita, la décision de son pays d’o...

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...

L’assistant d’Anthony Blinken attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État adjoint américain par intérim aux Affaires du Proche-Orient, devrait arriver au Maroc dans les prochains jours. Selon un communiqué publié sur le site du Pentagone, l’assi...

Heurts en Tunisie et confinement en Algérie

Dans ce podcast, Medi1 fait un tour d’horizon sur l’actualité de ce début de semaine, notamment en Tunisie et en Algérie. La décision du Président Kais Said de renvoyer son Premier ministre et geler l...

L’affaire Pegasus vise à déstabiliser le Maroc, selon Chakib Benmoussa

L’affaire Pegasus continue de faire couler beaucoup d’encre au Maroc comme à l’étranger. Chakib Ben...