Aller au contenu principal

Amzazi : l'éducation publique regagne la confiance des Marocains

Le ministre de l’Éducation, Said Amzazi, a révélé qu’un nombre élevé d’élèves marocains quitte les écoles privées pour s’inscrire dans des établissements publics. Selon lui, cette opération de retour aux sources est due à « l’amélioration de la qualité de l’enseignement dans les écoles publiques » ainsi que « les augmentations successives des frais de scolarité dans l’enseignement privé ».

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/10/2019 à 15:29, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le mardi 15 octobre, Said Amzazi a pris la parole lors des séances hebdomadaires des questions orales de la Chambre des conseillers. Interrogé sur l’état actuel et sur l’avenir des écoles publiques marocaines, Amzazi a déclaré que « cette année, plus de 52 000 des 700 000 élèves qui ont été inscrits dans des établissements privés les ont quittés pour retourner dans les écoles publiques », indique le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition du jeudi 17 octobre.

 

Le ministre a déclaré que, alors que les parents marocains sont traditionnellement reconnus pour préférer les écoles privées, cette tendance inhabituelle révèle un « regain de confiance » au profit du système éducatif public du royaume. Selon Amzazi, ce changement témoigne de l’amélioration des normes dans les institutions publiques du pays et signifie qu'elles retrouvent « progressivement » leur réputation postcoloniale.

 

Le ministre a également indiqué que « les augmentations successives des frais de scolarité de l’enseignement privé » pourraient être l’une des causes de ce changement. « Actuellement, on procède à l’actualisation du cadre juridique régissant le secteur privé, notamment, en ce qui concerne la fixation et la révision des frais de scolarité, d’inscription et d’assurances. Et ce, conformément à des normes qui seront déterminées par des textes de loi », a-t-il affirmé.

 

Pour donner un sens à ce qu’Amzazi considère comme une tendance encourageante, son ministère a lancé une étude nationale, dont les résultats seront bientôt dévoilés, pour explorer les raisons sous-jacentes de ce changement. Cette étude prospective, selon des sources informées sur sa portée et son contenu, cherche à répondre à des questions telles que : « Pourquoi plusieurs élèves fréquentent-ils des écoles publiques ? », ou « Qu’est-ce qui inciterait un parent à opter pour une école publique plutôt qu’une école privée ? ».

Zoom sur la situation politique en Tunisie et sanitaire au Maroc

Medi1 revient dans ce podcast sur la situation politique en Tunisie. Après le gel du Parlement et le remerciement du Premier ministre, le président Kais Saeid a décidé de se séparer de hauts fonctionn...

Six universités marocaines parmi les meilleures universités arabes

Ce mardi 27 juillet, le Times Higher Education (THE) a publié son nouveau classement des universités arabes, basé sur des critères liés à la réputation, la coopération et l’impact social. Issue de 14 ...

Covid-19 : une journée record à tous les niveaux

Le mardi 27 juillet 2021 a vu le Royaume battre de nouveaux records dans sa lutte contre la pandémi...

Comment consommer correctement des glucides ?

Dans ce podcast dédié à la musculation, la santé, la nutrition et au développement personnel, le sujet du jour sont les glucides. Dans cet épisode de La pause Fitness, il s’agit de comment consommer l...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 27 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Maroc ...

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Ce mardi 27 juillet, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2021 à 18h. Cette décision intervient dans le cadre des efforts de lutte contre la propagati...