Boris Johnson a conclu un accord avec l’Union Européenne (1)

Temps de lecture : 4 minutes


Brexit : Boris Johnson a conclu un accord avec l’Union Européenne

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le Premier ministre britannique, Boris Johnson, ont déclaré ce jeudi 17 octobre que la Grande-Bretagne et l’Union européenne ont conclu un nouvel accord Brexit, quelques heures avant le lancement du sommet de Bruxelles.

Temps de lecture : 4 minutes

« Là où il y a une volonté, il y a un marché ! », Boris Johnson et Jean-Claude Juncker se sont tournés vers Twitter pour annoncer qu’un accord Brexit a été conclu entre l’UE et le Royaume-Uni. Les deux hommes sont actuellement à Bruxelles pour un sommet crucial du Conseil européen, rapporte l’Agence France Presse (AFP).



 



Johnson n’a pas tardé à qualifier le traité « d’un nouvel accord qui reprend le contrôle » et a exhorté le parlement britannique à l’approuver rapidement « afin que nous puissions passer à d’autres priorités comme le coût de la vie, le Service national de santé, la criminalité et l’environnement ».



 



Selon EuroNews, le Premier ministre parle peut-être trop tôt, car le parti unioniste d’Irlande du Nord, le DUP, dont les votes sont importants pour que l’accord soit approuvé au Parlement, a rejeté les propositions de Johnson.



 



Que présente ce nouvel accord ?



Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, a déclaré lors d’une conférence de presse que le nouveau texte de loi devrait fournir « une sécurité juridique dans tous les domaines du Brexit, parce que toute séparation sème de l’incertitude », notamment chez les ressortissants européens vivant au Royaume-Uni, les citoyens britanniques habitant en Europe, les entreprises et groupes actuellement financés par l’Europe. Il a souligné que l’accord, tel que publié par la Commission européenne en ligne, doit encore être considéré comme un projet.



 



Néanmoins, le coordinateur du Brexit du Parlement européen, Guy Verhofstadt, présent lors la réunion pré-sommet, a indiqué à Reuters que l’accord « préserve le marché unique, sauvegarde les valeurs de l’Union européenne et évite une frontière sur l’île d’Irlande ».



 



La période de transition devrait durer jusqu’à la fin de 2020, a expliqué Barnier, mais elle pourrait être prolongée d’un an ou deux si un accord est conclu.



 



Une solution proposée pour l’Irlande



L’UE et le Royaume-Uni semblent également avoir finalement trouvé un compromis sur l’une des questions les plus épineuses du Brexit : l’Irlande. Selon Barnier, le nouvel accord garantit que l’Irlande du Nord « bénéficiera de la future politique commerciale du Royaume-Uni » tout en restant « un point d’entrée du marché unique », explique EuroNews.



 



« Les autorités britanniques peuvent appliquer les droits de douane britanniques sur les produits en provenance de pays tiers tant que les marchandises qui entrent en Irlande du Nord ne risquent pas d’entrer dans notre marché unique », ajoute Barnier. Il n’a toutefois pas expliqué comment les autorités détermineront quels biens pourraient menacer le marché unique.



 



Que va-t-il se passer maintenant ?



L’accord doit encore être formellement approuvé par tous les États membres de l’UE et ratifié par les parlements européen et britannique. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a quant à lui salué le « grand nouvel accord » conclu un peu plus de deux semaines avant que le Royaume-Uni ne quitte le bloc des 27, le 31 octobre.



 



Les législateurs britanniques sont prêts à voter le samedi 19 octobre lors d’une séance spéciale de la Chambre des communes.



 



Par ailleurs, le Parlement britannique a déjà rejeté à trois reprises des accords Brexit antérieurs, négociés par la prédécesseur de Johnson, Theresa May.



Recommandé pour vous

Dialogue social : bilan du grand oral d’Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes Au début de ce mois de novembre, l’exécutif a révélé que le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) œuvre à la consécration de l’État social. Le che…

Alliance des civilisations : le forum qui unit politique et culture

Temps de lecture : 4 minutes Renforcer le dialogue et la coopération entre les communautés, cultures et civilisations est l’objectif de l’Alliance des civilisations des Nations-Un…

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé …

COP27 : et la montagne accoucha d’une souris

Temps de lecture : 4 minutes La 27ᵉ Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) s’est achevée sur un accord historique. …

67 ans d’évolution depuis l’indépendance du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Les Marocains commémorent la fin du protectorat le 18 novembre de chaque année. Six décennies après l’indépendance, le Maroc a enregistré des boulever…

Les limites du PLF 2023 : analyse du Pr Nabil Adel

Temps de lecture : 9 minutes La trajectoire de ce projet de loi de Finances (PLF) n’annonce rien de bon. Ce dernier s’inscrit dans la continuité des précédents PLF, et ne prend pa…

COP27 : la grand-messe des promesses !

Temps de lecture : 6 minutes Le dérèglement climatique se fait de plus en plus sentir. Sauver la planète n’est plus un choix, mais une responsabilité partagée. Après six ans et qu…

PLF-2023 : voici les amendements adoptés par les députés en commission

Temps de lecture : 5 minutes Le rapport de la Commission des finances et du développement économique, relatif à la première partie du projet de loi des Finances (PLF) 2023, a été …

Transport routier : les cinq priorités pour faire face aux problèmes du secteur

Temps de lecture : 4 minutes Ce mardi 8 novembre, Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la Logistique a affirmé que, pour faire face à certains problèmes que connaît le …

Maroc-France : l’heure est-elle au réchauffement des relations ?

Temps de lecture : 4 minutes En septembre 2021, Paris avait décidé de réduire de 50% le nombre de visas accordés au Maroc, au motif que le Royaume refusait de délivrer des laissez…

Droits de l’Homme : le Maroc passe son examen

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc fait partie des pays examinés par le groupe de travail de l’Examen périodique universel (EPU) lors de sa 41ᵉ session qui se tient du 7 …

Justice : Abdellatif Ouahbi expose ses priorités stratégiques pour 2023

Temps de lecture : 7 minutes Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté, mercredi 2 novembre à la Chambre des représentants, un exposé exhaustif sur le bilan de son …