Aller au contenu principal

Conseils communaux : l’intérieur se déresponsabilise des violences

Le Parti de la justice et développement (PJD) accuse le ministère de l’intérieur de laxisme dans la protection des réunions des conseils communaux. En réponse, le ministère d’Abdeloufi Laftit dégage toute sa responsabilité dans les affaires liées aux conseils communaux et renvoie la balle aux présidents de communes.

Par Mohamed Laabi, Publié le 16/10/2019 à 16:49, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Lundi 14 octobre, le PJD a reproché au ministère de l’intérieur lors d’une séance de questions orales au parlement de ne pas intervenir pour sécuriser les réunions des conseils communaux.

 

Aziz Benbrahim, membre du PJD a souligné lors de son intervention que ces réunions connaissent généralement la présence de « Baltajia politiques » qui nuisent au bon déroulement du rendez-vous. Aziz Benbrahim a ajouté que le rôle du ministère de l’intérieur est justement d’assurer la sécurité de ces événements, rapporte le journal arabophone « Al Akhbar » dans son édition du 16 octobre 2019.

 

Le PJD fait allusion aux récents événements du 9 octobre 2019 à la mairie de Rabat. Des affrontements verbaux et physiques ont éclaté entre membres de la majorité (menée par le PJD) et leurs rivaux de l’opposition, composée de conseillers du Parti authenticité et modernité (PAM).

 

En réponse, Noureddine Boutaib, ministre délégué à l’intérieur a réfuté catégoriquement ces accusations. Lors de sa prise de parole, le représentant du ministère a rappelé que c’est au président de chaque conseil communal de veiller à l’organisation et la bonne tenue des sessions. Boutaib a également ajouté que la présence des autorités ne signifie pas une substitution au pouvoir du président du conseil communal mais que ce dernier peut demander une intervention si les circonstances l’exigent.

 

Formation du gouvernement : L'Istiqlal accepte de rejoindre la majorité

Après le PAM vendredi, l'Istiqlal a accepté aujourd'hui de faire partie de la majorité gouvernementale. Le PI, troisième force populaire du royaume a confirmé sa décision ce samedi lors du Conseil nat...

Vie politique : «tu seras élu, mon fils !»

Si le phénomène des «fils de» est répandu dans toutes les strates de la société marocaine, dans la ...

Décès de l'ex président algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé ce vendredi soir des suites d'une longue maladie à l’âge de 84 ans, a indiqué la télévision algérienne. Abdelaziz Bouteflika est né le 2 mars 19...

Le PAM accepte de se joindre à la majorité

Le PAM a annoncé ce vendredi après consultation et validation de la majorité des membres du conseil national du parti d’intégrer la majorité gouvernementale. Le parti indique, dans un communiqué publi...

Bourita participe à la célébration du 1er anniversaire des Accords d’Abraham

Ce vendredi 17 septembre, Antony Blinken, le secrétaire d'État américain, a salué «l’approfondissement des relations diplomatiques» entre le Maroc, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et Israël un an ...

Élections : les premiers résultats des bureaux des communes et régions

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et le Pa...