Aller au contenu principal

Économie mondiale : le FMI annonce un ralentissement synchronisé

Le Fonds monétaire international (FMI) abaisse encore ses perspectives pour l’économie mondiale, prévoyant que la croissance cette année sera la plus faible depuis la crise financière de 2008, principalement en raison de l’élargissement des tensions géopolitiques. Le FMI a pressé les décideurs politiques de réduire « urgemment » les tensions commerciales, pour éviter de « saper gravement la confiance, la croissance et la création d’emplois ».

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/10/2019 à 15:39, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

En 2019, la croissance de l’économie mondiale a atteint son rythme le plus lent depuis la crise financière mondiale, selon la dernière édition des perspectives économiques mondiales du FMI. Les dernières perspectives économiques prévoient une croissance mondiale de 3 % cette année, en baisse de 0,2 point par rapport à la prévision précédente de juillet et nettement inférieure à la croissance de 3,6 % de 2018.

 

Le fonds prévoit un léger rebond en 2020, mais met en garde contre des menaces géopolitiques allant de tensions politiques accrues au Moyen-Orient à la menace que les États-Unis et la Chine ne parviennent pas à empêcher l’escalade de leur guerre commerciale. « Selon nos estimations, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine réduiront cumulativement le niveau du PIB mondial de 0,8 % d’ici à 2020. »

 

« Avec un ralentissement synchronisé et une reprise incertaine, les dirigeants ne disposent d’aucune marge d’erreur et doivent relancer la croissance de toute urgence. Le système commercial mondial doit être amélioré et non abandonné. Les pays doivent collaborer », a déclaré Gita Gopinath, économiste en chef du FMI, dans son rapport. L’économiste ajoute que « le multilatéralisme demeure la seule solution pour faire face aux grands enjeux qui se présentent, notamment les risques liés au changement climatique, les menaces en matière de cybersécurité, l’évasion et la fraude fiscale, ainsi que les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies financières et les problèmes qu’elles posent. »

Banque mondiale : Doing Business arrêté définitivement

Ce jeudi 16 septembre, la Banque mondiale (BM) a annoncé l'arrêt de la publication du rapport Doing Business. «Après avoir examiné toutes les informations disponibles à ce jour sur le rapport Doing Bu...

ONDA : plus de 3 millions de passagers internationaux cet été

Ce jeudi 16 septembre, l’Office national des aéroports (ONDA) a publié son bilan du trafic aérien commercial pour la période du 15 juin au 31 août 2021. Selon ces statistiques, les aéroports du Maroc ...

Futur gouvernement : les attentes des opérateurs économiques

La majorité des composantes du tissu économique marocain se sont réjouis des résultats des élection...

Le soutien public aux associations dépasse 3,6 MMDH en 2018

Le ministère d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement vient de publier son rapport annuel sur le partenariat entre l’État et les associations pour l’année 2018. Selon ce ...

Air France-KLM Afrique du Nord-Sahel : un nouveau DG au Maroc

Le 1er septembre, Nicolas Fouquet a été nommé directeur général d’Air France-KLM pour la région Afrique du Nord-Sahel. Cette région, dont le bureau est basé à Casablanca, regroupe sept pays, à savoir ...

Maroc : les chantiers qui attendent le nouveau gouvernement

Après l’euphorie de la victoire, le nouveau gouvernement dirigé par Aziz Akhannouch devra s’atteler...