Aller au contenu principal

Crise séparatiste en Catalogne : la tension monte d’un cran

De violents affrontements entre la police espagnole et les partisans des séparatistes catalans ont éclaté pour la deuxième journée consécutive après l’emprisonnement de neuf dirigeants indépendantistes. Après le blocage de l’aéroport de Barcelone, des milliers de personnes ont pris part aux manifestations du mardi soir alors que la tension est montée d’un cran dans la région.

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/10/2019 à 10:42, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce mardi 15 octobre en fin de soirée, Barcelone a connu des affrontements violents lors d’une deuxième journée de manifestations dénonçant la condamnation des dirigeants séparatistes. Des images diffusées par la télévision régionale montrent des policiers anti-émeute aux prises avec des manifestants, tentant de les repousser, tandis que les pompiers essayent d’éteindre des poubelles en feux. Des barrières ont également été incendiées près de La Pedrera, l’une des principales attractions de la ville. Entre temps, au moins quatre personnes ont été arrêtées à proximité d’un bâtiment gouvernemental local, rapporte Euro News.

 

tension

 

arrestation

 

 

Dans un communiqué, le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez, le Premier ministre par intérim, a condamné la violence des manifestations qui ont eu lieu à Barcelone, Tarragone, Gérone et Lérida. « Une minorité veut semer la violence dans les rues des villes catalanes (…) Il est évident que nous ne sommes pas face à un mouvement citoyen pacifique, mais coordonné par des groupes qui utilisent la brutalité pour briser la coexistence en Catalogne », a ajouté le gouvernement ajoutant que son objectif est de « garantir la sécurité et l’ordre public ».

 

Meritxell Budo, la porte-parole du gouvernement régional indépendantiste catalan, a condamné la violence, affirmant que les séparatistes ont toujours été pacifiques et qu’un groupe isolé d’individus est en train de ternir la réputation du mouvement. « Le gouvernement régional condamne toutes les actions violentes, comme nous l’avons toujours fait », a déclaré Budo à TVE, une chaîne nationale de la télévision espagnole.

Formation du gouvernement : L'Istiqlal accepte de rejoindre la majorité

Après le PAM vendredi, l'Istiqlal a accepté aujourd'hui de faire partie de la majorité gouvernementale. Le PI, troisième force populaire du royaume a confirmé sa décision ce samedi lors du Conseil nat...

Vie politique : «tu seras élu, mon fils !»

Si le phénomène des «fils de» est répandu dans toutes les strates de la société marocaine, dans la ...

Décès de l'ex président algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé ce vendredi soir des suites d'une longue maladie à l’âge de 84 ans, a indiqué la télévision algérienne. Abdelaziz Bouteflika est né le 2 mars 19...

Le PAM accepte de se joindre à la majorité

Le PAM a annoncé ce vendredi après consultation et validation de la majorité des membres du conseil national du parti d’intégrer la majorité gouvernementale. Le parti indique, dans un communiqué publi...

Bourita participe à la célébration du 1er anniversaire des Accords d’Abraham

Ce vendredi 17 septembre, Antony Blinken, le secrétaire d'État américain, a salué «l’approfondissement des relations diplomatiques» entre le Maroc, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et Israël un an ...

Élections : les premiers résultats des bureaux des communes et régions

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et le Pa...