Aller au contenu principal

Spirit AeroSystems pourrait acheter les usines de Bombardier

La société américaine Spirit AeroSystems Holdings est engagée dans des négociations avec Bombardier pour l’achat de ses installations à Belfast et au Maroc, a annoncé Reuters le jeudi 3 octobre.

Par Nora Jaafar, Publié le 04/10/2019 à 16:49, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’agence de presse a cité deux sources proches du dossier, soulignant que l’entreprise est apparue en première ligne pour acquérir les deux sites aéronautiques au Maroc et à Belfast. La société américaine n’a pas encore conclu un accord final avec Bombardier.

 

Notons que Bombardier a annoncé sa décision de vendre ses installations en mai 2019. Bloomberg a indiqué que le géant canadien de l’aérospatiale a l’intention de se concentrer sur les jets privés et les trains. La compagnie a décidé ainsi de créer une nouvelle division : Bombardier Aviation. Cette dernière est prête à fusionner « tous les actifs aérospatiaux en une seule entreprise, rationalisée et entièrement intégrée ».

 

La société a reconnu l’importance du travail accompli dans ses deux usines au Maroc et à Belfast. « Nous sommes reconnus comme chef de file mondial dans le domaine des aérostructures, avec des capacités uniques de bout en bout — en matière de conception, de développement, d’essais, de fabrication et de service après-vente ».

 

Par ailleurs, l’usine de Bombadier au Maroc emploie au moins 300 personnes, tandis que 3 600 autres travaillent dans l’usine de Belfast. Si l’accord est conclu, Spirit AeroSystems Holdings rejoindra d’autres sociétés aéronautiques importantes opérant au Maroc, dont Boing et Safran.

 

Le bureau de change du Maroc a annoncé en 2018 que l’industrie aéronautique marocaine a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 9,78 milliards de dirhams (1 milliard de dollars) sur les 11 premiers mois de 2017, contre 8,42 milliards de dirhams (870 millions de dollars) en 2016, soit une hausse de 16 %.

 

En outre, le Maroc considère l’industrie aéronautique comme l’un des principaux piliers économiques susceptibles de réduire ses taux de chômage. Plusieurs rapports récents ont d’ailleurs salué l’industrie aéronautique du royaume, dont Oxford Business Group. Le groupe prévoit également un avenir florissant pour l’économie marocaine, grâce à l’aéronautique et à l’automobile.

 

Spirit possède déjà des installations à Tulsa, McAlester, Oklahoma, Kinston, Caroline du Nord, Malaisie et France. Les principaux produits de l’entreprise comprennent des « fuselages, des pylônes, des nacelles et des composants d’ailes », a déclaré Spirit Aero. La société américaine fournit également des services d’entretien, de réparation et de révision.

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...