Aller au contenu principal

Adil Miloudi appelle à la violence conjugale sur une chaîne nationale

Au cours de ces dernières années, le Maroc a fait de grands progrès dans la création d’un cadre juridique pour la protection des droits des femmes. Ces changements incluent la ratification de la CEDAW (Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes) en 1993, la réforme de la Moudawwana en 2004, les changements constitutionnels pour l’égalité des sexes en 2011, etc.

Par Khansaa Bahra, Publié le 05/09/2019 à 12:12, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Bien que les femmes jouissent de plus de droits sur le plan juridique, il n’y a eu que des progrès mineurs dans leurs vies quotidiennes. Les raisons sont la résistance active au changement, le manque de sensibilisation et les attitudes patriarcales discriminatoires propagés dans le pays.

 

Après les propos misogynes et sexistes d’Adil El Omari, un journaliste de Radio Mars qui s’est permis de suggérer à une auditrice de « s’occuper de sa cuisine, regarder les émissions de Choumicha et s’éloigner du foot et de l’équipe nationale », c’est au tour d’Adil Miloudi d’attaquer la femme marocaine.

 

Invité sur le plateau de l’émission « Kotbi tonight » sur Chada TV, en compagnie de l’acteur français Sami Naciri, il a appelé ouvertement à la violence conjugale. La vidéo, qui date du mois d’avril, vient de refaire surface sur les réseaux sociaux.

 

 

« Un homme qui ne frappe pas sa femme n’est pas un homme », a-t-il déclaré.

 

« Un jour j’ai tabassé ma femme en Espagne, ils m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher. Au Maroc ces choses-là sont tout à fait normales… Tout homme doit prendre soin de sa femme : la frapper, la tuer… Ce sont ses affaires ».

 

Rappelons qu’en mai dernier, le ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a fait part de données montrant que la violence à l’égard des femmes est toujours répandue.

 

Les résultats de l’enquête montrent que les taux de violence à l’égard des femmes s’établissent à 54,4 % à l’échelle nationale, et que 93,4 % des victimes de violences sexuelles ne signalent pas leur détresse aux autorités.

Oppo annonce le lancement du Reno6 Z 5G

Oppo prépare le lancement de son smartphone Reno6 Z au Maroc, dernier appareil de sa série Reno. “Expert en Portrait IA” pour ses performances de pointe en capture d'images, il permet aux utilisateurs...

Documents Covid-19 : arrestation de 300 individus pour fraude

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) poursuit ses opérations de lutte contre les faux tests PCR, les faux pass vaccinaux et le trafic de kits de tests rapides pour la Covid-19. Ainsi, d...

Primaire et collégial : des cours de soutien gratuits

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur a annoncé que l’État va garantir des heures supplémentaires gratuites aux élèves en difficulté. Ce...

20 millions de transactions sans contact depuis début 2021

Ce jeudi 16 septembre, le centre monétique interbancaire a annoncé avoir enregistré 20 millions de transactions sans contact depuis début 2021. Selon la même source, 3,7 milliards de DH ont été rég...

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...