Aller au contenu principal

L’« Afrophobie » est responsable des violences en Afrique du Sud

Par Nora Jaafar, Publié le 05/09/2019 à 11:05, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le ministre sud-africain des Affaires étrangères a reconnu jeudi que les préjugés nourris contre les populations d’autres pays africains étaient l’une des causes des attaques meurtrières qui ont ciblé les entreprises étrangères, un jour après que Pretoria a été contrainte de fermer son ambassade au Nigeria pour des actes de violence en guise de représailles.

 

Au moins cinq Africains ont été tués dans des attaques contre des étrangers en Afrique du Sud cette semaine. Mercredi, les sociétés sud-africaines MTN et Shoprite ont fermé des magasins au Nigeria après les ripostes.

 

Le ministre sud-africain des Affaires étrangères Naledi Pandor a déclaré que le gouvernement avait décidé de fermer temporairement l’ambassade du Nigeria pour des raisons de sécurité après qu’elle a reçu des menaces.

 

Dans une interview accordée en marge d’une conférence économique continentale au Cap, Pandor a déclaré que l’Afrique du Sud était en contact permanent avec les autorités nigérianes et s’efforçait également de rétablir le calme dans les zones touchées par la violence.

 

« Il y a une forte Afrophobie et une grande rancœur qui existe dans notre pays et nous devons impérativement y remédier », a déclaré Pandor.

 

« Il y a un ciblage des Africains venant d’autres pays du continent, nous ne pouvons pas le nier. Mais il y a aussi la criminalité... parce qu’une grande partie de celle-ci s’accompagne de vols », a-t-il ajouté, décrivant les attentats comme un phénomène complexe dont les causes profondes n’étaient pas faciles à déterminer.

 

La violence en Afrique du Sud a éclipsé la conférence du Forum économique mondial au Cap. Le Nigeria a annoncé mercredi qu’il boycotterait la réunion.

 

Le retrait du sommet du vice-président nigérian Yemi Osinbajo, qui devait prendre la parole devant un panel sur l’accès universel à l’énergie jeudi, a jeté une ombre sur les initiatives visant à stimuler le commerce intra-africain.

Climat : 216 millions de personnes risquent d’être déplacées d’ici 2050

La Banque mondiale (BM) tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme au sujet de la crise climatique mondiale. Dans un rapport publié le lundi 13 septembre, l’institution financière internationale a ex...

Protocoles des sages de Sion : la plus grosse fake news antisémite du XXe siècle

Les Protocoles des Sages de Sion, un texte inventé de toutes pièces par la police secrète du tsar et publié pour la première fois en Russie en 1903, présentait un plan fictif de conquête du monde étab...

Les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni scellent un pacte historique

Une nouvelle alliance voit le jour. Ce mercredi 15 septembre, les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni ont lancé un partenariat historique de sécurité et de défense dans la zone indo-pacifique. B...

5G et Edge Computing : quels effets sur les systèmes de transport intelligents

La 5G et l'Edge Computing ont vocation à améliorer de manière significative les performances des applications et des objets connectés en facilitant la gestion croissante des données en temps réel. Dan...

Peut-on se remettre d'un attentat ?

Cela n'aura échappé à personne : dans le mot terrorisme, il y a terreur. Derrière chaque attentat se cache l'un des objectifs d'une poignée de tueurs : terroriser une population et mener contre elle u...

À la recherche de solutions au conflit israélo-palestinien

Un premier ministre israélien reçu en Égypte, une première depuis plus de dix ans. L'objectif de ce...