Aller au contenu principal

Guinée: une candidate au baccalauréat accouche puis reprend l'examen

Une étudiante âgée de 18 ans est revenue 30 minutes après son accouchement à la salle des examens pour passer son baccalauréat.

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/07/2019 à 10:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Une étudiante qui se présentait à l’épreuve de physique du baccalauréat en Guinée a quitté précipitamment la salle d’examen pour accoucher, puis a repris l’épreuve 30 minutes plus tard, après avoir donné naissance à un petit garçon.

 

Elle s’était présentée à la salle d’examen, dans la ville guinéenne de Mamou, mardi matin, mais le personnel l’a envoyée à l’hôpital. Ce n’est qu’une fois arrivée à l’hôpital qu’elle a compris qu’elle était sur le point d’accoucher.

 

Quand son petit garçon est né, elle l’a remis à ses parents afin qu’elle puisse finir ses examens de baccalauréat en physique et en français.

 

« La session avait déjà commencé, mais les surveillants m’ont autorisé à rentrer », a déclaré Kourouma, ajoutant qu’elle se sentait bien après l’accouchement et qu’elle ne souffrait d’aucune douleur. La mère et son nouveau-né sont en bonne santé.

 

En Guinée, une femme sur trois accouche à l’âge de 18 ans, indique l’Unicef. Selon un rapport récent de Human Rights Watch, c’est également l’un des 18 pays africains qui ne disposent d’aucune loi ou politique visant à maintenir les filles enceintes ou les mères adolescentes à l’école.

 

La vie est encore plus difficile pour les filles dans des pays comme la Tanzanie et la Sierra Leone, où elles sont renvoyées de l’école en vertu de la politique gouvernementale.

 

Mais il existe des lois protégeant le droit des filles enceintes à rester à l’école ou à y retourner après la maternité au Nigeria, au Bénin et en RD Congo, entre autres.

CESE : les lacunes de la stratégie de mobilité durable du Maroc

Dans une note publiée le 21 septembre, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a abordé les différents problèmes que connait le Maroc en termes de mobilité durable. En raison d’un manq...

Covid-19 : le Maroc s'approche de son objectif d’immunité collective

Autorisée au début de ce mois par le Comité scientifique et technique de vaccination, l’administrat...

La méritocratie scolaire existe-t-elle dans la société moderne ?

La méritocratie renvoie au principe qu’une société juste est une société qui octroie à chacun la place qu’il mérite. Cette place est octroyée en fonction des efforts et des talents, plutôt qu’une plac...

Affaire Khadija : le verdict est tombé

Plus de trois ans après les faits, la chambre criminelle près la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu son verdict contre les accusés dans "l’affaire Khadija". La sentence prononcée mardi 21 septembr...

Mort de Abdelouahab Belfqih : une enquête a été ouverte par le tribunal de Guelmim

Le procureur du Roi près la Cour d’appel de Guelmim a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la mort d’Abdelouahab Belfqih, ex-membre du Parti authenticité et modernité (PAM). L’homme politique a été r...

Cellule terroriste à Errachidia : quatre nouvelles arrestations

En coordination étroite avec les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveil...