Aller au contenu principal

Meurtre d’Imlil: La mère de la victime danoise exige la peine capitale

Par Nora Jaafar, Publié le 11/07/2019 à 16:39, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La mère de Louisa Vesterager Jespersen, la touriste danoise assassinée près du mont Toubkal, a appelé la justice marocaine à appliquer la peine de mort sur les quatre principaux coupables.

 

Aujourd’hui, 11 juillet, l’avocat de la victime danoise a remis une lettre rédigée par la mère de Jespersen à la Cour d’appel de Salé, où le procès se poursuit.

 

Dans sa lettre, selon la chaîne de télévision marocaine 2M, la mère endeuillée a déclaré que « le monde sera meilleur » sans ces terroristes.

 

Elle a également remercié les services de sécurité marocains pour leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme.

 

La mère de la victime n’est pas la première à demander l’exécution des accusés. Le 27 juin dernier, le parquet marocain a exhorté la cour d’appel de Salé à condamner à mort les trois principaux suspects.

 

Si la peine capitale reste légale au Maroc, aucune exécution n’a eu lieu depuis 1993.

 

L’avocat des suspects, Hafida Maksaoui, a déclaré que le procureur général avait également condamné la « sauvagerie » des crimes, en réclamant le châtiment le plus sévère.

 

Les résultats de l’autopsie des deux victimes 

Au cours de la même audience, le ministère public a également révélé le rapport d’autopsie qui faisait état des horribles blessures subies par les deux victimes.

 

Le rapport montre que Jespersen a subi 23 blessures. Une rupture au niveau du cou et une décapitation ont causé sa mort tragique.

 

Elle a été blessée à l’œil gauche, au front et à l’oreille gauche. Elle a également subi plusieurs autres blessures à la main gauche, aux doigts et à la jambe.

 

La victime norvégienne Maren Ueland a subi sept blessures et deux fractures, dont une dans la cage thoracique.

 

Elle a également présenté une blessure profonde de 20 centimètres à la gorge.

 

Les principaux suspects font face à de nombreux chefs d’accusation

Les services de sécurité marocains ont appréhendé 23 suspects impliqués dans le double meurtre, dont un ressortissant hispano-suisse.

 

Les quatre principaux suspects, des ressortissants marocains, qui ont commis le crime sont ensuite apparus dans une vidéo dans laquelle ils prêtaient allégeance au dirigeant de Daech Abou Bakr Al Baghdadi. La vidéo a fait surface quelques jours après que les services de sécurité ont retrouvé les corps des deux victimes le 17 décembre 2018.

 

Les principaux accusés, qui ont déjà avoué les crimes qui leur sont attribués, font face à de multiples accusations. La liste des chefs d’accusation comprend l’incitation à commettre des actes terroristes, la promotion du terrorisme et l’incitation à l’extrémisme.

Covid-19 : le Maroc désormais sur la liste américaine des pays à risque élevé

Suite à l’inquiétante résurgence des infections à la Covid-19 au Maroc, les États-Unis ont ajouté le Royaume à leur liste de pays de catégorie 3 à "risque élevé". Le département des Centres pour le co...

Covid-19, Ibrahim Raisi et Sofiane El Bakkali... les infos du jour

Medi1 TV dresse dans ce podcast une analyse de la situation sanitaire actuelle et les mesures décidées par le gouvernement pour faire face à la Covid-19. Par ailleurs, le podcast s’intéresse également...

Soulaïman Raissouni demande à être hospitalisé

Ce mardi 3 août, Miloud Kandil, l’avocat du journaliste marocain Soulaïman Raissouni, récemment condamné à cinq ans de prison pour agression sexuelle, a annoncé que son client demande à être hospitali...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 3 août, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin de Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Royaume a récep...

Tayeb Hamdi : «une troisième dose est souhaitable pour les personnes qui souffrent de maladies chroniques»

La Covid-19 se propage de plus en plus vite au Maroc. Le taux d’occupation des lits de réanimation ...

L'Intérieur dément la migration clandestine de 4 agents des forces auxiliaires vers Sebta

Le ministère de l’Intérieur a démenti les informations selon lesquelles quatre membres des forces auxiliaires marocaines auraient tenté de rejoindre clandestinement le préside occupé de Sebta. Ces der...