Aller au contenu principal

Suspension des vols d’EasyJet : un nouveau coup dur pour le tourisme

Par Nora Jaafar, Publié le 24/11/2021 à 15:05, mis à jour le 24/11/2021 à 15:49
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Suspension des vols d’EasyJet : un nouveau coup pour le tourisme national

La compagnie aérienne EasyJet a annoncé que ses vols à destination du Maroc seront suspendus jusqu’à janvier 2022. Cette suspension, qui devait initialement durer du 25 au 30 novembre, intervient après que les autorités marocaines ont décidé d’obliger les compagnies aériennes à rapatrier à leur charge tous leurs voyageurs testés positifs au Covid-19 à l’arrivée dans les aéroports du Royaume. Après avoir confirmé avoir arrêté ses vols à destination du Maroc, la compagnie a noté que ses passagers ont déjà commencé à annuler leurs réservations auprès des hôtels du pays.

Des annulations qui tombent très mal, surtout quand on sait que le secteur du tourisme souffre encore des répercussions de la pandémie et des restrictions mises en place pour la contrer. D’autant plus que cette suspension survient peu de temps avant la période des fêtes du 26 décembre au 2 janvier, durant laquelle les opérateurs hôteliers misaient sur de bons taux de remplissage.

La décision du gouvernement, concernant le rapatriement des personnes contaminées, qui a été prise une nouvelle fois sans concertation avec les professionnels du tourisme, risque d’avoir un impact très lourd sur le secteur, surtout que les vols annulés étaient presque complets, avec des dizaines de milliers de passagers à la clé. De son côté, la ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a déclaré que son département est conscient de la situation et qu’il est en train de travailler sur des solutions à cette crise.

Échanges extérieurs : des chiffres rassurants

L’Office des changes (OC) a publié cette semaine les indicateurs mensuels des échanges extérieurs à...

La décarbonation de l’industrie marocaine, une opportunité pour les acteurs économiques

Ce mercredi à Rabat, Hicham Guedira, directeur des infrastructures au ministère de l’Industrie et du Commerce, a affirmé que les acteurs économiques devraient bénéficier de la décarbonation de l’indus...

Marché de l’automobile : les ventes en hausse de 8,97% à fin novembre 2021

L’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM) vient de publier ces statistiques mensuelles concernant le secteur. Selon ces chiffres, les ventes de voitures neuves au Maroc ...

Tourisme : la destination Maroc n’inspire plus confiance

Deux compagnies aériennes low-cost (Easyjet et Ryanair) ont décidé de suspendre leurs vols à destin...

La fiscalité peut-elle être efficace ?

Un impôt, d’accord, mais encore faut-il que ces bienfaits soient supérieurs à ses méfaits potentiels. Cependant, comment peut-on instaurer un système dans le cadre duquel les investissements publics d...

Industrie hôtelière : le cri de détresse de la FNIH

Dans une lettre adressée à Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH) a souligné la situation alarmante de son activité. Après l’instauration de nou...