Aller au contenu principal

Eau-électricité-assainissement : 30 MMDH investis dans les provinces du Sud

Par Mohamed Amine Hafidi, Publié le 23/11/2021 à 12:16, mis à jour le 23/11/2021 à 12:56
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Laâyoune.

30 milliards de DH. C’est le montant d’investissement global mobilisé pour les secteurs de l'eau, de l'électricité et de l'assainissement dans les provinces du Sud depuis le retour de ces régions à la mère patrie en 1975, selon le DG de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi.

«Depuis le retour de nos provinces du Sud à la mère patrie, de grandes réalisations ont été accomplies aux plans de l'eau, de l'électricité et de l'assainissement pour un investissement global qui avoisine les 30 milliards de DH sur les trois secteurs. En 1975, la puissance installée ne dépassait pas 7 mégawatts (2 mégawatts à Laâyoune et les 5 restants répartis sur les différents sites). Actuellement, grâce à ce qui a été réalisé pour couvrir l'ensemble des provinces du Sud, elle dépasse les 1.700 mégawatts, dont plus de 1.300 mégawatts provenant de l'énergie renouvelable», a déclaré El Hafidi à la MAP, en marge du 1er Forum MD Sahara, organisé les 18 et 19 novembre à Dakhla.

«Les énergies renouvelables dans les provinces du Sud ont un potentiel énorme car constituant des facteurs de charge qui permettent aujourd'hui de positionner le Maroc au niveau international en matière de compétitivité des kilowattheure», a ajouté le DG de l'ONEE. Dans le secteur de l'Eau, a poursuivi El Hafidi, le débit de production avant la récupération des provinces du Sud ne dépassait pas 5.000 mètres cubes par jour, alors qu'aujourd'hui, «nous avons réalisé de grandes capacités : 15 stations en l'occurrence, dont 7 de dessalement et le reste de déminéralisation».

Cela a permis aux provinces du Sud d'avoir, à l'heure qu'il est, une capacité de production qui dépasse 160.000 mètres cubes/jour, a-t-il dit. «Ce sont là des investissements de classe mondiale qui ont permis aux provinces du Sud, notamment les grandes villes, Laâyoune et Dakhla, d'avoir une attractivité remarquable pour les investisseurs nationaux et étrangers», a conclu le DG de l'ONEE.
 

Échanges extérieurs : des chiffres rassurants

L’Office des changes (OC) a publié cette semaine les indicateurs mensuels des échanges extérieurs à...

La décarbonation de l’industrie marocaine, une opportunité pour les acteurs économiques

Ce mercredi à Rabat, Hicham Guedira, directeur des infrastructures au ministère de l’Industrie et du Commerce, a affirmé que les acteurs économiques devraient bénéficier de la décarbonation de l’indus...

Marché de l’automobile : les ventes en hausse de 8,97% à fin novembre 2021

L’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM) vient de publier ces statistiques mensuelles concernant le secteur. Selon ces chiffres, les ventes de voitures neuves au Maroc ...

Tourisme : la destination Maroc n’inspire plus confiance

Deux compagnies aériennes low-cost (Easyjet et Ryanair) ont décidé de suspendre leurs vols à destin...

La fiscalité peut-elle être efficace ?

Un impôt, d’accord, mais encore faut-il que ces bienfaits soient supérieurs à ses méfaits potentiels. Cependant, comment peut-on instaurer un système dans le cadre duquel les investissements publics d...

Industrie hôtelière : le cri de détresse de la FNIH

Dans une lettre adressée à Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH) a souligné la situation alarmante de son activité. Après l’instauration de nou...