pass vaccinal

Temps de lecture : 6 minutes


Pass sanitaire Vs Pass vaccinal : quelles différences ?

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a annoncé ce mercredi que le gouvernement a répondu favorablement à sa requête concernant l’adoption du pass sanitaire dans le Royaume. Qu’est-ce qui différencie donc ce pass sanitaire du pass vaccinal ? Le point avec Moulay Mustapha Ennaji, membre du comité scientifique et technique contre la Covid-19.

Temps de lecture : 6 minutes

L’information a été publiée mercredi soir par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). L’institution annonce que le gouvernement a répondu favorablement à sa requête concernant l’introduction du pass sanitaire dans le Royaume. Une information confirmée par la suite dans une déclaration médiatique du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb. Cependant, ce dernier précise que le pass vaccinal continuera d’être délivré et demandé aux personnes vaccinées pour accéder aux espaces publics. 





 



Contacté par LeBrief, Moulay Mustapha Ennaji, membre du comité scientifique et technique, nous livre plus d’explications sur les différences entre les deux pass. «Depuis l’introduction du pass vaccinal, des voix se sont levées et considèrent qu’il porte atteinte à leurs libertés individuelles. Aujourd’hui, le pass sanitaire permettra aux autorités de contrôler les personnes non vaccinées et de savoir si elles sont porteuses de la maladie ou pas».




Lire aussi : Covid-19 : pourquoi la campagne de vaccination marque le pas ?




Notre intervenant souligne que le pass sanitaire inclut toutes les informations qui permettraient à un non-vacciné d’accéder à un lieu public. Ce dernier doit disposer dans son pass sanitaire d’un test PCR négatif valable 72 heures ou d’une attestation d’exemption du vaccin le cas échéant. «Cette mesure vient dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Nous avons encore plus de quatre millions de personnes non vaccinées dans le pays. Cela nous empêche malheureusement d’atteindre l’immunité collective», nous explique Mustapha Ennaji.



Interrogé sur la réticence à la vaccination des personnes âgées de 18 à 30 ans et son impact sur le ralentissement de la campagne de vaccination, il affirme qu’une solution doit être trouvée dans ce sens prochainement. «On en parle souvent au sein du comité et on tente de trouver un moyen de les sensibiliser. Les discussions et les réflexions sont permanentes, mais comment réussir à motiver ces récalcitrants ? C’est une vraie question», déclare le professeur.



 



Suppression de la quarantaine pour les voyageurs



Autre décision prise mercredi par le ministère de la Santé et de la Protection sociale : la suppression de la quarantaine imposée aux voyageurs internationaux.



Pour les voyageurs des pays de la liste A, un certificat attestant que la personne est complètement vaccinée contre la Covid-19 est demandé, alors que pour les voyageurs arrivant des pays de la liste B, un test PCR négatif datant de moins de 48 heures est requis en plus du certificat de vaccination contre la Covid-19.




Lire aussi : Covid-19 : le Maroc renforce son contrôle aux frontières




En plus de contrôles de la température, des tests antigéniques aléatoires pourront avoir lieu à l’arrivée au Maroc. Le ministère de la Santé a précisé que les Marocains et les étrangers résidents au Maroc testés positifs à l’arrivée seront pris en charge par une structure sanitaire et devront en plus être confinés pendant dix jours. En revanche, tout autre passager testé positif à l’arrivée ne sera pas autorisé à accéder au territoire national.



Le département de Khalid Aït Taleb note également que les enfants de moins de six ans sont dispensés de test PCR et invite les passagers à télécharger en ligne la fiche sanitaire avant l’embarquement. Celle-ci doit être dûment renseignée, notamment l’adresse du passager et deux numéros de téléphone permettant de le localiser en cas de besoin, pendant les dix jours suivant son arrivée sur le territoire.



 



L’Espagne dans la liste A



L’Espagne a été retirée de la liste B. L’accès aux deux territoires est désormais possible sans test PCR et uniquement avec un certificat attestant que la personne est complètement vaccinée contre la Covid-19.



«Je pense que cette décision va plus profiter aux Marocains qui partent en Espagne qu’aux Espagnols qui se rendent au Maroc», nous précise un professionnel du secteur. «Cela leur permet d’économiser les frais du test PCR qui sont parfois plus chers que le vol lui-même», estime notre intervenant.




Lire aussi : Covid-19 : et si le salut venait d’une pilule «magique» ?




Néanmoins, les opérateurs touristiques continuent à souffrir de la crise actuelle et appellent à plus de souplesse dans les mesures décidées. «On a besoin de sentir que le tourisme est une priorité stratégique pour le pays, ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui. Le mécontentement est général quant à la politique touristique du pays et nous avons l’impression d’être des laissés-pour-compte», se désole notre source, qui appelle enfin à ce qu’il y ait une solution globale et définitive pour amortir les effets de cette crise.



Recommandé pour vous

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rs…

Statut des enseignants-chercheurs : une réunion attendue avec le chef du gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Les enseignants-chercheurs ne sont pas encore parvenus à un accord définitif sur la nouvelle …

Pénurie d’eau : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress hydrique touche plusieurs régions du monde, dont le Maroc. Cette crise est due à pl…

CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressort…

Avortement : retour sur les détails du décès de Meriem à Midelt

Temps de lecture : 4 minutes

Le débat sur l’avortement revient une nouvelle fois sur la scène nationale. La commune de Bou…

Les cas de divorce montent en flèche au Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Les chiffres liés au divorce ne cessent de proliférer au Maroc. Un …

Dialogue social : ce qu’il faut retenir de la réunion du lancement du 2ᵉ round

Temps de lecture : 4 minutes

Le dialogue social, lancé ce 14 septembre, a porté sur la révision du régime de l’impôt sur l…

Dialogue social : les attentes du deuxième round

Temps de lecture : 5 minutes

Le 2ᵉ round du dialogue social a démarré ce 14 septembre. Aziz Akhannouch, chef du gouverneme…

Pénurie de médicaments : état des lieux, causes et solutions

Temps de lecture : 5 minutes

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale se mobilise pour faire face aux ruptures…

CESE : plus de 81% des Marocains en faveur du télétravail

Temps de lecture : 5 minutes

C’est un sondage qui met en exergue la perception et les avis des …

CNSS : les détails des nouvelles mesures prises par le conseil d’administration

Temps de lecture : 4 minutes

La généralisation de la protection sociale est un chantier important et un défi de taille pou…

IDH 2021 : le Maroc 123e sur 191 pays

Temps de lecture : 5 minutes

Le rapport sur le développement humain 2022 du Programme des Nations Unies pour le développem…