Gaz naturel : l’Algérie approvisionnera l’Espagne en utilisant le gazoduc Medgaz

Temps de lecture : 3 minutes


L’Algérie sur le point de cesser d’approvisionner le Maroc en gaz naturel

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Après avoir rompu ses liens diplomatiques avec le Maroc, l’Algérie aurait passé à l’acte concernant ses menaces de rupture du contrat lié au gazoduc Maghreb-Europe avec le Maroc. Selon des sources de l’agence de presse Reuters, l’Algérie cessera, à partir du 1er novembre, d’approvisionner le Maroc en gaz naturel à partir du gazoduc. Trois sources proches du dossier ont confié à Reuters que malgré la cessation dudit gazoduc, dont la capacité est de 13,5 milliards de m3, le gouvernement algérien continuera à approvisionner l’Espagne en utilisant le gazoduc sous-marin Medgaz (capacité annuelle de huit milliards de m3) et qui ne passe pas par le Maroc. La même source estime toutefois que la décision de l’Algérie de recourir au Medgaz pourrait aggraver la crise énergétique du pays ibérique, qui comme le reste des pays européens, fait face à une flambée des factures de gaz.




Lire aussi : Crise de l’énergie de l’UE : les énergies renouvelables sont la seule solution




Pour le moment, les ministères algérien et marocain de l’Énergie ne se sont pas encore prononcés à ce sujet. Notons que l’Algérie est le plus grand fournisseur de gaz de l’Espagne, couvrant près de la moitié de sa demande par le biais du gazoduc Maghreb-Europe. Et afin d’assurer l’approvisionnement du pays ibérique sans passer par le Maroc, le gouvernement algérien s’est dit prêt à utiliser des navires pour transporter le gaz naturel liquéfié (GNL). Une source de l’entreprise algérienne pétrolière et gazière Sonatrach a ainsi souligné que davantage de navires pourraient être affrétés, ce qui entraînerait une nouvelle hausse des prix du GNL, les tarifs de transport ayant plus que doublé depuis le début du mois.



Le mois dernier, Sonatrach a déclaré qu’elle allait porter la capacité du gazoduc Medgaz vers l’Espagne à 10,5 milliards de m3 par an d’ici fin novembre. Cette augmentation pourra être effectuée après l’achèvement d’une quatrième unité de pression de gaz dans les installations Medgaz dans la ville de Beni Saf, dans l’ouest du pays, a précisé l’entreprise.



Recommandé pour vous

Anniversaire de la disparition de feu Hassan II : le roi Mohammed VI préside vendredi une veillée religieuse

Temps de lecture : 1 minute Le roi Mohammed VI, présidera, vendredi 4 novembre, une veillée religieuse au Mausolée Mohammed V à Rabat, à l’occasion du 24e anniversaire de la dispa…

Younes Idrissi Kaïtouni nommé à la tête de la DGI

Temps de lecture : 1 minute Le Conseil de gouvernement, réuni ce jeudi 3 novembre, a approuvé plusieurs nominations. Parmi ces dernières figure celle de Younes Idrissi Kaïtouni au…