Aller au contenu principal

Guterres souligne que la situation s'est «fortement dégradée» au Sahara depuis un an

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a remis au Conseil de sécurité une copie de son rapport annuel sur le Sahara marocain, couvrant la période du 30 septembre 2020 au 31 août 2021. Guterres a confirmé la présence illégale de membres armés du «Polisario» à Guergarate et recommande la prorogation du mandat de la Minurso d’un an.

Par Mohamed Laabi, Publié le 04/10/2021 à 19:14, mis à jour le 04/10/2021 à 22:50
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Sahara : le SG de l’ONU fustige les actions inacceptables du Polisario

Comme chaque année, Antonio Guterres a livré son rapport annuel sur le Sahara au Conseil de sécurité. Dans ce rapport qui couvre la période du 30 septembre 2020 au 31 août 2021, Guterres a mis l’accent sur plusieurs points importants avant le vote de la résolution du conseil de sécurité prévu entre le 27 et le 29 octobre.

Le secrétaire général (SG) de l’ONU estime tout d’abord que la situation dans la région s’est «fortement dégradée» depuis un an, précisément depuis que les milices du Polisario ont tenté de semer la zizanie dans la zone tampon de Guergarat, avant que les Forces armées royales (FAR) n’interviennent pour rétablir l’ordre.

Lire aussi : Sahara : l’engagement du Maroc et les réticences de l’Algérie

Le SG de l’ONU a déclaré que la pandémie de la Covid-19 a davantage compliqué la situation, appelant ainsi les parties à s’accorder au plus vite sur la nomination d’un nouvel émissaire onusien pour relancer le dialogue politique.

Il souligne aussi qu’il y a «un risque évident d’escalade tant que les hostilités persistent» et appelle le Maroc et l’Algérie à «calmer la situation et cesser immédiatement les hostilités». 

 

Présence «illégale» de membres armés du Polisario à Guergarate

Dans son rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, le numéro 1 de l’ONU, Antonio Guterres, a fait savoir que «des opérations de reconnaissance par hélicoptère de la Minurso au-dessus de Guergarate ont constaté la présence dans la bande tampon de 12 membres du Polisario armés en uniforme militaire».

Les observateurs de la Minurso ont également confirmé la présence de «huit véhicules militaires, dont deux étaient équipés d’armes lourdes» poursuit le SG. Un déploiement que le Polisario a essayé de justifier comme une prétendue «protection des manifestants civils» présents également dans la zone tampon.

Guterres a fait savoir au Conseil que le Polisario a été informé par la Minurso que sa présence à Guergarate constituait «une violation de l’Accord militaire n° 1» et l’a exhorté «à retirer son personnel militaire et ses véhicules de la bande tampon». En vain.

 

Les consulats ouverts dans les provinces du Sud cités dans le rapport

Dans son rapport, le SG de l’ONU a mis en avant les inaugurations historiques des consulats généraux par plusieurs pays dans les villes de Laâyoune et Dakhla. Ces pays sont le Bahreïn, le Burkina Faso, l’Eswatini, la Guinée équatoriale, la Guinée-Bissau, Haïti, la Jordanie, la Libye, le Malawi, le Sénégal, la Sierra Leone, le Suriname, les Émirats arabes unis et la Zambie. Guterres a souligné l’intention de 14 autres pays d’ouvrir des consulats au Sahara. Il a, en outre, évoqué la proclamation historique, le 10 décembre 2020, par les États-Unis, de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara.

Lire aussi : AG de l’ONU : le Maroc déterminé à résoudre la question du Sahara

Guterres a indiqué que «les États-Unis ont reconnu la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental et réaffirmé leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc, comme seule base d’une solution juste et durable à ce conflit».

 

Le port atlantique de Dakhla évoqué par Guterres

Guterres a mis l’accent une nouvelle fois dans son rapport sur l’essor économique et infrastructurel du Sahara marocain, ainsi que la poursuite des investissements dans les provinces du Sud. Il a évoqué le chantier du port atlantique de Dakhla dont le budget est estimé à 12,4 milliards de DH (MMDH), indiquant que sa construction permettra de dynamiser l’activité économique dans les provinces du Sud.

De même, Guterres a mentionné la poursuite des «travaux de construction d’une voie express reliant Tiznit à Dakhla», précisant que plusieurs pays arabes tels que la Jordanie, Oman, l’Arabie saoudite et le Yémen ont pu constater ce chantier lors de leur visite sur le terrain du 24 au 26 juin 2021.

Lire aussi : Sahara : l’Espagne appelle à parvenir à une solution «mutuellement acceptable»

Rappelons que c’est la 4e année consécutive et la 6e fois que le secrétaire général des Nations Unies se réfère dans son rapport aux investissements marocains dans le Sahara.

Reste à savoir maintenant si les membres du Conseil de sécurité de l’ONU vont suivre Antonio Guterres dans ses souhaits. Ce dernier souhaite que le mandat de la Minurso soit prolongé d’un an. Verdict fin octobre.

Sahara : Guterres appelle toutes les parties à reprendre le processus politique

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé toutes les parties au conflit autour du Sahara à reprendre le processus politique en vue de parvenir à une solution à ce différend régional. ...

Sahara : De Mistura a rencontré vendredi le ministre espagnol des Affaires étrangères

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a rencontré, vendredi 21 janvier, l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura. Ce d...

Gouvernement Akhannouch : 103 jours au pouvoir

Samedi 22 janvier 2022. Cela fait 103 jours que Aziz Akhannouch s’est installé à la Chefferie du go...

Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. ...

Maroc-Mali : entretien de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie malienne

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a échangé, jeudi par téléphone, avec le ministre des Affaires étrangères et de la ...

Awrach : attention à l'effet cocotte-minute !

Lancement officiel ce vendredi du programme gouvernemental Awrach pour la création de 250.000 emplo...