Aller au contenu principal

Espagne : la plainte pour génocide visant Brahim Ghali a été classée sans suite

Par Nora Jaafar, Publié le 04/10/2021 à 15:15, mis à jour le 04/10/2021 à 16:57
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Sahara : le Polisario refuse de participer aux tables rondes

Le juge Santiago Pedraz de l’Audience nationale espagnole a décidé ce lundi 4 octobre de ne pas poursuivre le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, «génocide». Rouverte il y a quelques jours, cette plainte a été classée sans suite en raison de la prescription des faits dénoncés, souligne le juge. Ce dernier a déclaré que le Tribunal «a décidé de classer (la plainte) sans poursuivre le leader du Polisario Brahim Ghali dans le dossier pour génocide découlant de la plainte déposée par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEH)». Et de préciser que «les faits dénoncés dans la plainte vont de 1974 à 1990», soit déjà «prescrits».

Pedraz a expliqué en outre que les faits dénoncés dans la plainte «ne rassemblaient pas tous les éléments caractérisant le crime de génocide» et qu’il manquait des «détails concrets de la participation de l’accusé Brahim Ghali». Cette décision inattendue intervient après que cette haute juridiction a décidé de rouvrir le dossier en question, datant de 2008, en raison d’un vice de procédure, bien que la plainte ait déjà été classée sans suite fin juillet dernier.

Pour rappel, dans le cadre de cette affaire Brahim Ghali a été accusé de crimes commis contre des dissidents sahraouis réfugiés à Tindouf, dans l’ouest de l’Algérie. Le chef séparatiste fait également l’objet d’une autre plainte en Espagne pour «tortures» déposée par Fadel Breika, un dissident du Front Polisario résidant dans le pays ibérique.

Par ailleurs, le classement de la plainte de l’ASADEH intervient le jour même où l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, est convoquée en tant que témoin dans un tribunal d’instruction de Saragosse, qui enquête sur l’entrée du Ghali en Espagne en avril dernier. Un dossier qui a par la suite entrainé une crise diplomatique sans précédent entre Rabat et Madrid

Lire aussi : Espagne : González Laya inculpée pour l’entrée de Brahim Ghali dans le pays

Stratégie "Zéro Covid" : le vaccin chinois à ARN messager, seule solution viable ?

Dans sa revue de presse internationale, le journaliste Adrien Toffolet, souligne que les opérations de testing et de confinement extrêmes commencent à montrer leurs limites en Chine face au variant Om...

Pourquoi l'immigration a fortement augmenté en France en 2021 ?

Dans Europe midi, Patrick Stéfanini, conseiller d’État honoraire, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration, directeur de campagne de Valérie Pécresse, est l’invité de Romain Desarbres p...

Covid-19 : ces pays qui ont décidé d'assouplir les restrictions sanitaires

Fin des restrictions anti-Covid en Angleterre, début de l’allègement en France, et l’Espagne qui ne veut plus considérer le coronavirus comme une pandémie, mais comme une maladie endémique. Est-ce le ...

Plusieurs missions spatiales incontournables en 2022

L'année 2022 promet d'être spectaculaire pour ceux qui s'intéresse à l'actualité de la conquête spatiale. En effet, plusieurs fusées doivent effectuer leur vol inaugural. Il s'agit, entre autres, d'Ar...

USA : itinéraire de la mouvance conspirationniste QAnon

L’une des thèses de la mouvance conspirationniste QAnon est que Donald Trump serait chargé de sauver les États-Unis d’un réseau pédophile et sataniste qui serait organisé par les démocrates. Que devie...

Oxfam International : la fortune des 10 hommes les plus riches du monde a doublé pendant la pandémie

Depuis le début de la pandémie, le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 heures, alors que les inégalités contribuent à la mort d’une personne toutes les quatre secondes. C’est le constat...