Aller au contenu principal

La presse arabophone du 9 septembre 2021

Victoire du RNI | Les Marocains ont rendez-vous avec l’histoire | Qui sera le prochain chef du gouvernement ? | Mustapha Ramid refuse de soutenir le PJD | Les parents d’élèves expriment leur satisfecit | Le gouvernement est responsable de la cherté de la vie | L'étau se resserre sur les réseaux de falsification des tests PCR

Par Arnaud Blasquez, Publié le 09/09/2021 à 07:43, mis à jour le 09/09/2021 à 10:07
         Temps de lecture 5 min.
Teaser Media
presse arabophone

Élections : Victoire du RNI. Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a tenu, tard dans la nuit (vers 2h45), un point de presse pour présenter les résultats des élections législatives pour 96% des sièges de la Chambre des représentants. Le RNI sort gagnant avec 97 sièges alors que le PJD fini avec seulement 12 sièges (contre 125 en 2016). Suivez tous les résultats et dernières informations sur notre live.

 

Bayane Al Yaoume : Les Marocains ont rendez-vous avec l’histoire. Les Marocains ont été nombreux à faire le déplacement aux urnes le mercredi 8 septembre 2021. Ils ont voté pour leurs candidats favoris lors de ces élections législatives, régionales et municipales. Bayane Al Yaoume a fait le déplacement à Casablanca et à Rabat pour s’enquérir des conditions de vote et de l’affluence des citoyens pour cet événement majeur pour la démocratie du pays. Selon le quotidien, ces élections revêtent une importance capitale puisque le prochain chef du gouvernement fera face à d’énormes défis et enjeux, notamment la sortie de crise du Covid-19 et la mise en œuvre du nouveau modèle de développement.

 

Assabah : Qui sera le prochain chef du gouvernement ? Trois chefs de partis politiques bataillent pour devenir le prochain chef du gouvernement. Saâd Dine El Otmani, l’actuel chef du gouvernement espère rempiler pour un deuxième mandat à la tête du gouvernement et prouver à ses détracteurs qu’il a la carrure d’un chef de l’Exécutif. De son côté, Abdellatif Ouahbi, secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM) veut prendre sa revanche sur le Parti de la justice et du développement (PJD) qui a volé la vedette au PAM en 2016. Pour sa part, Aziz Akhannouch, secrétaire général du Rassemblement national des indépendants (RNI), entend se positionner en tant qu’alternative pour un véritable changement.

 

Al Akhbar : Mustapha Ramid refuse de soutenir le PJD. Même si elle n’a pas encore été officialisée, la démission de Mustapha Ramid du Parti de la justice et du développement (PJD) est consommée. Le ministre d'État en charge des droits de l'Homme et des relations avec le Parlement a pris ses distances de toutes les instances du parti et ne participe plus à aucune activité partisane. Lors de ces élections, Ramid a refusé toutes les sollicitations du parti, notamment pour le soutien à certains candidats et la participation à la campagne électorale.

 

Al Massae : Les parents d’élèves expriment leur satisfecit. Les associations de parents d’élèves ont exprimé leur satisfaction concernant le report de la rentrée scolaire. Lors d’une rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzazi, les parents d’élèves ont souligné qu’ils adhérent à cette décision bénéfique pour leurs enfants, dans la mesure où elle permettra la poursuite de la campagne de vaccination des élèves dans de meilleures conditions. Le ministre leur a, par ailleurs, annoncé qu’ils ne paieront pas les frais de scolarité du mois de septembre 2021 puisque la rentrée scolaire a été décalée d’un mois.

 

Al Alam : Le gouvernement est responsable de la cherté de la vie. La fédération nationale des associations du consommateur (FNAC) a alerté le gouvernement par rapport au renchérissement des prix des produits de première nécessité. Une hausse des prix qui a concerné plusieurs produits essentiels comme le riz, la farine, le thé et l’huile de table. Ceux-ci ont vu leurs prix augmenter à 5 reprises ces derniers mois, rappelle la fédération. Selon le communiqué, l’État doit défendre les intérêts des consommateurs et ne pas les laisser à la merci des entreprises et importateurs de produits alimentaires.

 

Al Ahdath Al Maghribiya : L'étau se resserre sur les réseaux de falsification des tests PCR. Les autorités ont serré la vis contre les réseaux de falsification des tests PCR. Le Maroc a durci le contrôle au niveau de ses postes frontières et chez les laboratoires d’analyses médicales. Des centaines de personnes ont été interpellées durant le mois d’août et plusieurs réseaux sont tombés dans les filets des autorités. Depuis le début de la pandémie, 259 personnes ont été arrêtées dans des affaires liées à la falsification de documents sanitaires.

Covid-19 : Dr Azeddine Ibrahimi plaide pour une levée des restrictions

Docteur Azeddine Ibrahimi, membre du comité scientifique et technique de suivi de la Covid-19, professeur de médecine et directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de phar...

La princesse Lalla Malika, tante du roi Mohammed VI, n’est plus

Le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie annonce ce mardi 28 septembre que la Princesse Lalla Malika s’est éteinte aujourd'hui à Rabat à l’âge de 88 ans. Née à Rabat le 14 ...

La compagnie aérienne El Al maintient la suspension de ses vols Maroc-Israël

La compagnie aérienne israélienne El Al maintient depuis trois semaines la suspension de ses vols Tel-Aviv–Marrakech, moins de deux mois après avoir inauguré cette nouvelle liaison. Les vols, opérés à...

Covid-19 : des indicateurs rassurants avant la rentrée scolaire

À trois jours seulement de la rentrée scolaire, la situation épidémiologique s’est nettement amélio...

Le sucre est-il plus nocif pour la santé que le gras ?

Les effets nocifs d’une surconsommation de sucre et d’aliments gras sont bien connus. Deux médecins chercheurs jumeaux se sont toutefois concentrés sur l’évaluation de ces deux substances afin d’ident...

La France octroie moins de visas pour le Maroc, l'Algérie et la Tunisie... voici la raison !

La France a décidé ce mardi de durcir les conditions d’obtention de visas pour le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal a annoncé dans une intervention...