Mohammed Fares, secrétaire général du PVM, invité sur la chaîne Aswat en juin 2021 © Capture d'écran, YouTube

Temps de lecture : 3 minutes


Programme électoral 2021 du PVM : l’environnement avant tout

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

À la veille du scrutin du 8 septembre, LeBrief vous présente un aperçu des programmes électoraux des principaux partis en lice. Arrêt sur le Parti vert marocain (PVM). Pour les prochaines élections générales, ce parti se concentre sur les volets environnemental et social.

Temps de lecture : 3 minutes

Créé en 2010 par Mohamed Fares, médecin généraliste, le Parti vert marocain (PVM) est le prolongement du Parti de la gauche verte (PGV).



 



Programme



Mohamed Fares, secrétaire général du PVM, a souligné qu’alors qu’il existe des défis différents et interdépendants, le parti a fixé les priorités de son programme selon trois axes.



Au niveau international, le parti socialiste vise à protéger les intérêts stratégiques du Maroc, par une diplomatie ouverte. Il s’agit de renforcer et d’élargir le partenariat et la coopération internationaux ainsi que de défendre les questions humanitaires en soutenant la solidarité, la tolérance et la paix entre les nations.



Pour les volets institutionnel et sociétal, le parti a défini plusieurs objectifs : 




  • Renforcer le rôle des institutions, des partis politiques, des syndicats, de la société civile, des médias et de la communication, et des institutions culturelles et intellectuelles ;

  • Examiner la législation nationale et sa compatibilité avec le système des droits humains et le droit international humanitaire ;

  • Assurer l’équité et l’équilibre pour toutes les composantes de la culture marocaine ;



Enfin, aux niveaux économique, social, culturel et environnemental, le parti de la fibule vise à : 




  • Protéger l’équilibre écologique et préserver la durabilité des ressources naturelles ; 

  • Lutter contre toutes les formes de pollution ;

  • Protéger le lien humain avec la nature, les droits et le patrimoine de la population nomade ainsi que les arbres rares ;

  • Intégrer la dimension écologique dans la construction d’options sociales, économiques et politiques, et orienter les investissements vers une économie verte inclusive ;

  • Encourager la mise en place de projets de très petites, petites ou moyennes entreprises ou de coopératives ;

  • Protéger le patrimoine oral et immatériel ainsi que les biens culturels et civilisationnels ;

  • Adopter une politique sociale efficace et ciblée pour les groupes vulnérables et les zones présentant des lacunes évidentes ;

  • Adopter une politique alternative dans le domaine de la gestion déléguée des collectivités territoriales ;

  • Mobiliser les ressources matérielles nécessaires à une procédure neutre pour le cadre juridique de l’éducation et la réhabilitation des ressources humaines ainsi qu’institutionnaliser l’expérience de l’enseignement à distance ; 

  • Assurer la sécurité sanitaire, psychologique, alimentaire et sociale sur la base de l’égalité entre tous les citoyens.



Recommandé pour vous

Sebta et Melilia : quid des conditions d’entrée et de sortie du Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Jeudi dernier, le ministre espagnol de l’Intérieur a annoncé que les frontières terrestres de…

Coalition mondiale contre Daech : clôture et bilan

Temps de lecture : 4 minutes

La réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech a pris fin ce mercredi 11 mai …