Diplomatie marocaine : des élections démocratiques, seule solution à la crise libyenne

Temps de lecture : 3 minutes


Diplomatie marocaine : des élections démocratiques, seule solution à la crise libyenne

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Politique , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Le président de la Chambre libyenne des représentants, Aguila Saleh, s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, le jeudi 2 septembre à Rabat, dans le cadre du dialogue bilatéral en cours entre Rabat et Tripoli. Au cours de cette réunion, le responsable libyen a rappelé la satisfaction et la gratitude de son pays pour le soutien indéfectible du Maroc au processus politique visant à trouver un accord durable pour résoudre le conflit libyen. «Comme l’a déclaré son excellence Nasser Bourita, il n’y aura pas de solution aux troubles en Libye, sans une élection démocratique», a déclaré Saleh. Il a ajouté que «les efforts du Maroc pour s’assurer que toutes les parties libyennes impliquées dans le conflit sont d’accord pour suivre un processus démocratique sont essentiels».



Bourita a pour sa part souligné la détermination du Royaume à appuyer les Libyens jusqu’à l’atteinte d’une stabilité dans le pays, à s’assurer que les élections démocratiques se déroulent dans les meilleures circonstances possibles. «La crise ne sera pas résolue par des conférences, mais par un processus démocratique, et une élection démocratique, qui verra la nomination d’un président que le peuple libyen aura élu», a-t-il précisé. Il a indiqué que «malgré de nombreux efforts de médiation et de compromis, le consensus est que la paix ne sera atteinte que par des élections générales».



Aguila Saleh a avancé que la constitution libyenne elle-même s’aligne sur le consensus nouvellement trouvé concernant une élection démocratique, notant que d’autres mesures législatives seront prises pour compléter les prérogatives constitutionnelles libyennes une fois qu’un président sera élu.



Pour rappel, le responsable libyen s’est rendu au Maroc à plusieurs reprises dans le cadre de délégations libyennes et de missions individuelles. Sa dernière visite fait suite à celle du vice-président du Conseil de la présidence libyenne, Abdullah Al-lafi, le 25 août. Cette rencontre avait porté sur les relations bilatérales entre les deux pays. Par ailleurs, le Royaume a accueilli plusieurs cycles de discussions multilatérales et bilatérales visant à trouver un compromis politique et durable pour mettre fin à la crise libyenne qui dure depuis plus d’une décennie, notamment les pourparlers qui ont eu lieu à Bouznika et à Tanger. Dans le cadre de ces négociations, les parties opposées ont fait des progrès remarquables, acceptant le retrait des mercenaires étrangers et le respect des cessez-le-feu bilatéraux.



Recommandé pour vous

Afrique : l’Éthiopie décerne un prix panafricain à feu le roi Hassan II

Temps de lecture : 1 minute L’Éthiopie a décerné un prix panafricain à feu le roi Hassan II pour son dévouement et son engagement à l’émancipation de l’Afrique et au panafricanism…

Le Roi félicite le nouveau président du Brésil

Temps de lecture : 1 minute Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à Luiz Inacio Lula da Silva, nouveau président de la République fédérale du Brésil. Le Souvera…