Canicule : plus de 1.200Ha de forêt ravagés par les feux

Temps de lecture : 3 minutes


Canicule : plus de 1.200 hectares de forêt ravagés par les feux

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Alors qu’une canicule sans précédent s’est répandue au Maroc entre le 9 et le 11 juillet, avec des températures variant entre 46 et 50°C, des vents forts ont favorisé le déclenchement et la propagation de 20 incendies de forêt dans 10 provinces du pays, a rapporté le département des eaux et forêts. Les provinces de Larache, Al Hoceima, Sefrou, Taounate, Beni Mellal, Marrakech, Tanger, Khemisset, Ifrane, et Chefchaouen ont toutes été touchées par les incendies, laissant plus de 1.200 hectares de forêts brûlées.



Sefrou a subi les plus gros dégâts, puisque deux incendies simultanés se sont déclarés dans les communautés rurales d’Igezrane et de Laanaceur, brûlant respectivement environ 350 et 470 hectares. L’incendie de Laanaceur s’est propagé à la province voisine d’Ifrane. Les forêts qui ont été dévastées étaient principalement composées de pin maritime, de cèdre, de chêne vert et de pin d’Alep.



En réponse à ces deux incendies, les autorités ont mobilisé plus de 700 personnes, relevant de la Protection civile marocaine, des Forces armées royales (FAR), de la Gendarmerie royale, des autorités locales et de la société civile. Selon l’organe directeur, les deux incendies ont vu la mobilisation de 95 véhicules d’intervention terrestres et aériens tels que des camions-citernes, des véhicules de première intervention, des ambulances et des VTT, ainsi que deux avions bombardiers Canadair.



Le département a de plus indiqué que «malgré les conditions défavorables exceptionnelles marquées par une forte chaleur, une végétation résineuse hautement inflammable, des vents forts de chergui et un terrain périlleux, les incendies ont été contenus avec professionnalisme, en peu de temps». Il n’y a pas eu de perte de vie humaine ni de dégâts matériels «importants», ajoute le communiqué. Les 920 hectares de forêt endommagés représentent 1,5% des forêts totales du Maroc.



Notons qu’en 2020, le mois d’août a vu plus de 1.000 hectares de forêt brûler à Haouz al Mellaliyin à M’diq, dans le nord du pays, ainsi que 300 hectares de la forêt d’Akesmae dans la ville de Bab Berred près de Chefchaouen.



Recommandé pour vous

Covid-19 : les États-Unis retirent le Maroc de la liste des destinations à haut risque

Temps de lecture : 2 minutes

Le Centre-américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a retiré le Maroc de sa li…

Incendie à Ifrane : deux personnes arrêtées

Temps de lecture : 1 minute

Deux suspects ont été interpellés par la gendarmerie d’Azrou pour leur implication présumée dan…