Aller au contenu principal

Nigeria : adoption d’un projet de loi pétrolier après 13 ans de négociations

Par Nora Jaafar, Publié le 02/07/2021 à 11:54, mis à jour le 02/07/2021 à 17:47
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Nigeria : adoption d’un projet de loi pétrolier après 13 ans de négociations

Le Parlement nigérian a officiellement adopté, le jeudi 1er juillet 2021, le projet de loi tant attendu sur l’industrie pétrolière (Petroleum Industry Bill, dit PIB), après plusieurs délibération et contribution des branches exécutives et législatives du gouvernement. Après avoir été révisé plusieurs fois au cours des treize dernières années, depuis sa première présentation à l’Assemblée nationale en 2008, le PIB comprend une combinaison de 16 lois pétrolières. Ces lois définissent les moyens et les outils d’augmentation de la production de pétrole et de gaz tout en renforçant l’attrait du secteur pour les investissements internationaux.

En garantissant un environnement favorable aux investisseurs, soutenu par un cadre réglementaire transparent et renforcé, le PIB offrira d’importantes opportunités d’investissement aux acteurs régionaux et internationaux. À l’heure où le secteur mondial de l’énergie est particulièrement compétitif pour les capitaux étrangers, l’adoption de cette législation va élever le Nigeria au rang de leader de l’énergie sur la scène mondiale. La prochaine Semaine africaine de l’énergie (SAE) 2021, qui se tiendra au Cap du 9 au 12 novembre, ne fera d’ailleurs que renforcer cette tendance.

«Pendant 13 ans, notre industrie du pétrole et du gaz naturel a attendu ce moment avec impatience. L’adoption du projet de loi sur l’industrie pétrolière jette les bases d’une industrie énergétique plus forte, efficace et attractive au Nigeria», a déclaré NJ Ayuk, président exécutif de la Chambre africaine de l’énergie. Et d’ajouter : «Ce que nous devons faire, c’est faire en sorte que cette législation fonctionne pour les entreprises nigérianes et les entreprises étrangères du secteur de l’énergie. Je pense que ce projet de loi rendra le secteur énergétique nigérian à nouveau compétitif et vous verrez le nombre d’appareils de forage augmenter. Le Nigeria va innover, produire et concurrencer ceux qui ont misé ou parié sur son industrie du pétrole et du gaz naturel. Nous présenterons les possibilités qui s’offrent à nous lors de la Semaine africaine de l’énergie au Cap».

En réunissant les parties prenantes africaines et mondiales dans un événement de réseautage exclusif, la SAE 2021 sera le rendez-vous pour explorer les opportunités post-PIB au Nigeria. S.E. Timipre Sylva, ministre nigérian du Pétrole, a déjà confirmé sa présence à cet événement. Il conduira pour l’occasion une importante délégation, comprenant des cadres de la Société nationale nigériane du pétrole et du Département des ressources pétrolières. Enfin, l’adoption du PIB représente un moment historique dans le secteur de l’énergie au Nigeria, et la SAE 2021, seul événement énergétique centré sur l’Afrique qui aura lieu cette année, servira à promouvoir et à renforcer ses opportunités importantes.

Économies africaines : une crise de la dette en gestation ?

Le ratio Dette/PIB du continent a atteint son plus haut niveau depuis vingt-ans, relèvent les cabin...

Tunisie : vers un retour du pouvoir absolu d'un seul homme ?

Accusé par l'opposition de s'arroger des pouvoirs disproportionnés, le président tunisien Kaïs Saïed formalise son coup de force. Après la suspension des travaux du Parlement et la révocation du gouve...

Élections libyennes : Haftar suspend temporairement ses fonctions militaires

Le maréchal libyen, Khalifa Haftar a déclaré ce mercredi qu’il se retire temporairement de ses fonctions militaires. Il a désigné son chef d’état-major, Abdelrazzak Al-Nadhouri, comme son remplaçant à...

L'espace aérien algérien fermé à tous les avions marocains

L'Algérie a pris une nouvelle décision unilatérale concernant ses relations avec le Maroc. Alger a décidé mercredi la fermeture "immédiate" de son espace aérien à tous les avions civils et militaires ...

Le Maroc et l’Éthiopie signent un accord pour un nouveau projet de production d’engrais

Le groupe marocain OCP et le gouvernement éthiopien ont signé un accord de développement conjoint pour la construction d’une usine d’engrais en Éthiopie. Ce projet d’envergure nécessitera à terme un i...

Doing Business : le vrai, c’est le vécu des entreprises

L’édition 2020 sera donc la dernière de l’un des rapports phares de la Banque mondiale : Doing Busi...