Aller au contenu principal

Canada : Justin Trudeau condamne le meurtre d’une famille musulmane

Par Nora Jaafar, Publié le 09/06/2021 à 09:32, mis à jour le 09/06/2021 à 09:49          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Canada : Justin Trudeau condamne le meurtre d’une famille musulmane

L’attaque à la camionnette qui a tué quatre membres d’une famille d’immigrants a secoué le Canada, un pays réputé tolérant et ouvert. Justin Trudeau, le Premier ministre du pays, a indiqué que «cette tuerie n’est pas un accident», mais un crime haineux visant les musulmans. «Je veux que tous les Canadiens sachent que nous sommes tous affaiblis lorsque l’un d’entre nous est pris pour cible. Nous devons nous lever, rejeter le racisme et la terreur et travailler ensemble pour embrasser ce qui fait la force de notre pays, notre diversité», souligne le Premier ministre.

Les victimes, deux parents, deux enfants et une grand-mère, faisaient une promenade nocturne lorsque le conducteur d’un camion les a fauchés à une intersection à London, en Ontario. Le seul survivant est un garçon de neuf ans, qui est toujours hospitalisé. «Il s’agit d’une attaque terroriste, motivée par la haine, au cœur de l’une de nos communautés», a lancé Trudeau au Parlement. «Si quelqu’un pense que le racisme et la haine n’existent pas dans ce pays, je tiens à dire ceci : comment expliquer une telle violence à un enfant dans un hôpital ? Comment pouvons-nous regarder les familles dans les yeux et leur dire que l’islamophobie n’existe pas ?», a-t-il martelé.  

La famille des victimes, qui se sont installée au Canada il y a 14 ans, a publié une déclaration identifiant les morts comme étant Salman Afzaal, 46 ans, sa femme Madiha, 44 ans, leur fille Yumna, 15 ans et une grand-mère de 74 ans, dont le nom n’a pas été divulgué. Le garçon hospitalisé, Fayez, a été identifié comme étant le fils du couple.

Par ailleurs, un suspect de 20 ans, Nathaniel Veltman, a été arrêté dans le parking d’un centre commercial voisin. Il fait face à quatre chefs d’accusation de meurtre au premier degré. La police a fouillé ce mardi son appartement et a qu’il ne connaissait pas les victimes. Selon le commissaire Paul Waight, il n’est pas encore clair si Veltman appartient à un groupe haineux spécifique, mais la police locale collabore avec les autorités fédérales pour enquêter sur d’éventuelles accusations de terrorisme. Et d’ajouter que l’attaque avait été planifiée.

Trump "exige" de déplacer les migrants dans des villes sanctuaires

Le président Trump a tweeté que son gouvernement envisageait de placer des immigrants clandestins d...

Soudan : Les manifestants et les militaires parviendront-ils à un accord ?

Il a fallu près de quatre mois de protestations vigoureuses dans les rues du Soudan pour pousser l'armée à prendre le pouvoir et mettre fin au règne autoritaire d'Omar Al-Bashir qui a duré 35 ans. Mai...

Soudan : Les manifestants et les militaires parviendront-ils à un accord ?

Il a fallu près de quatre mois de protestations vigoureuses dans les rues du Soudan pour pousser l'armée à prendre le pouvoir et mettre fin au règne autoritaire d'Omar Al-Bashir qui a duré 35 ans. Mai...

Soudan : Les manifestations continuent malgré la destitution d’Al-Bashir

Les manifestants soudanais, qui ont passé quatre mois dans la rue à manifester contre le président autocratique du pays, sont consternés par la prise en charge de l'armée après le retrait d'Omar al-Ba...

Report du Brexit au 31 octobre

Initialement prévu le 29 mars, puis le 12 avril, le Brexit a été reporté une autre fois, après que les dirigeants de l'UE ont accepté de prolonger l'article 50 jusqu'au 31 octobre. Ce délai de six moi...

Soudan : un coup d'état militaire destitue Omar El-Bashir

Les manifestations contre Omar Al-Bashir, président du soudan depuis 1989, avaient débuté il y a plusieurs mois. Après presque 30 ans du pouvoir, l’homme d’Etat soudanais a été destitué et arrêté. ...